Martin Gombert

1749 - 1808

Informations générales
  • Né le 29 mars 1749 à Chaumont (Haute-Marne - France)
  • Décédé le 9 avril 1808 à Chaumont (Haute-Marne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 décembre 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Chaumont-en-Bassigny (Type : Bailliage)
Groupe
Tiers-Etat

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789, né à Chaumont (Haute-Marne) le 29 mars 1749, mort à Chaumont le 9 avril 1808, il était cultivateur à Mareilles, quand il fut élu, le 28 mars 1789, député suppléant du tiers aux Etats-Généraux pour le bailliage de Chaumont-en-Bassigny, par 150 voix.

Admis à siéger le 23 décembre 1789, en remplacement de M. Morel, démissionnaire, il prit part, le 4 décembre 1790, à la discussion sur l'impôt des rentes sur l'Etat. Le 11 juin 1791, il demanda l'état exact des Français auxquels on payait des pensions à l'étranger et la suspension du paiement de l'apanage du comte d'Artois, jusqu' à ce qu'il fût revenu à Paris, « attendu qu'il n'était pas séant que cet argent servît à soudoyer des ennemis à la révolution. » Le 9 août suivant, dans la discussion sur l'acte constitutionnel, à ces mots: « Les biens destinés au culte public appartiennent à l'Etat, » il fit ajouter ceux-ci: « A charge par lui de salarier les fonctionnaires publics des cultes librement élus par le peuple. » Enfin, le 20 septembre suivant, il insista pour qu'on traitât le prince de Monaco avec la même justice que s'il pouvait disposer de deux cent mille baïonnettes.

Après la session, il disparut de la scène politique.