Gaspard de Galbert

1752 - 1807

Informations générales
  • Né le 18 mai 1752 à Grenoble (Isère - France)
  • Décédé le 9 avril 1807 à Basse-Terre (Guadeloupe - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 25 septembre 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Guadeloupe (Type : Colonie)
Groupe
Noblesse

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789, né à Grenoble (Isère) le 18 mai 1752, mort à Basse-Terre (Guadeloupe) le 9 avril 1807, il était fils d'Oronce de Galbert, conseiller au parlement du Dauphiné, et de Constance Le Clet.

Il servit dans la marine royale sous l'ancien régime, et fut successivement garde de marine (22 mars 1766), enseigne de vaisseau (1er octobre 1773), lieutenant de vaisseau (13 mars 1779), chevalier de Saint-Louis (9 mai 1781), capitaine de compagnie (1er juin 1784), et major de vaisseau (1er mai 1786). Embarqué sur le Sagittaire, il resta en croisière devant l'île de Corse du 11 juin au 10 décembre 1768, coopéra en 1770 au bombardement de Tunis, passa à la Martinique sur la corvette l'Etourdie (1er octobre 1774 - 8 juin 1775), revint en France sur la corvette l'Oiseau (17 avril 1776), reprit la mer sur la Licorne (juin 1776), puis, sur le Solitaire, prit part au combat d'Ouessant (27 juillet), et fit campagne sur l'Artésien, dans l'escadre de La Motte-Piquet, du 1er novembre 1778 au 8 janvier 1781.

Nommé député aux états du Dauphiné (1788), il fut élu, l'année suivante, par la colonie de la Guadeloupe, où il s'était marié en secondes noces avec la cousine germaine de sa première femme, Mlle Marie de Boischerry, député aux Etats-Généraux. Il ne siégea pas dans l'Assemblée, où les députés des colonies ne furent admis du reste que tardivement. Il était resté sur les vaisseaux du roi.

En 1779, il avait été mis à l'ordre du jour de la flotte pour sa brillante conduite au siège de Savannah (Géorgie), où il commandait les compagnies de débarquement, et avait reçu pour ce fait la croix de l'ordre de Cincinnatus de la part de Washington, dont l'amiral d'Estaing lui transmit, dans une lettre des plus flatteuses, les remerciements personnels. M. de Galbert fut promu capitaine de vaisseau le 1er janvier 1792; mais la marche des événements, qu'il désapprouvait, lui fit donner sa démission le 12 mars suivant. Rentré en France, il rendit à Madame Royale, plus tard duchesse d'Angoulême, des services en récompense desquels ses descendants et alliés pouvaient etre élevés aux frais de la famille royale.

Le gouvernement consulaire nomma M. de Galbert conseiller assesseur à la cour d'appel de la Guadeloupe (16 fructidor an XI), fonctions qu'il exerça jusqu'à sa mort.

Date de mise à jour: septembre 2018