Louis, François, Antoine Arbogast

1759 - 1803

Informations générales
  • Né le 4 octobre 1759 à Mutzig (Bas-Rhin - France)
  • Décédé le 8 avril 1803 à Strasbourg (Bas-Rhin - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 31 août 1791 au 20 septembre 1792
Département
Bas-Rhin
Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 6 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Bas-Rhin

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député à l'Assemblée législative de 1791 et à la Convention, né à Mutzig (Bas-Rhin) le 4 octobre 1759, mort à Strasbourg le 8 avril 1803, avait été recteur de l'Université de Strasbourg et professeur de mathématiques à l'école d'artillerie et à l'Ecole centrale du département du Bas-Rhin, lorsqu'il fut élu député à l'Assemblée législative, pour ce département, le 31 août 1791, par 334 voix sur 605 votants.

Réélu, par le même département à la Convention, le 6 septembre 1792, par 380 voix sur 555 votants, il prononça ces paroles, au 3e appel nominal dans le procès de Louis XVI : « Je consulte l'Histoire, je consulte le salut de la République, je trouve le saint de la République dans la détention jusqu'à la paix. »

Il fit partie du comité chargé de faire un rapport sur le procès de Carrier, après le 9 thermidor.

Ayant eu un mémoire, sur une question de mathématiques, couronné par l'Académie des sciences de Saint-Pétersbourg, il devint membre correspondant de cette Académie, et, le 9 ventôse an IV, membre de l'Institut.

On a de lui :
- Mémoire sur la nature des fonctions arbitraires qui entrent dans les intégrales des équations aux différences partielles (1790) ;
- Calculs des dérivations et de ses usages dans la théorie des unités et dans le calcul différentiel (an VIII), etc.


Retour haut de page