François, Antoine Passy

1792 - 1873

Informations générales
  • Né le 23 avril 1792 à Garches (Hauts-de-Seine - France)
  • Décédé le 10 octobre 1873 à Gisors (Eure - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Eure
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 14 juin 1839
Département
Eure
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 15 juin 1839 au 11 décembre 1840
Département
Eure
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 12 décembre 1840 au 12 juin 1842
Département
Eure
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 6 juillet 1846
Département
Eure
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Eure
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1837 à 1848, né à Garches (Seine-et-Oise), le 23 avril 1792, mort à Gisors (Eure) le 10 octobre 1873, frère d'Hippolyte Philibert Passy (1793-1880), député de 1830 à 1848, pair de France, ministre, représentant en 1849, François Antoine Passy fut référendaire à la Cour des comptes sous la Restauration, devint préfet de l'Eure le 5 août 1830, et donna sa démission en 1837, pour se présenter à la députation.

Il fut élu, le 4 novembre suivant, dans le 3e collège de l'Eure (Les Andelys), par 309 voix (374 votants, 515 inscrits), et fut réélu, le 2 mars 1839, par 351 voix (363 votants).

Nommé, par le cabinet dont son frère faisait partie, directeur de l'administration départementale et communale au ministère de l'Intérieur, il dut se représenter devant ses électeurs qui lui renouvelèrent son mandat, le 15 juin 1839, par 273 voix (277 votants).

Destitué par le ministère Thiers, le 1er mars 1840, il accepta, le 29 octobre suivant, dans le cabinet Guizot, le poste de sous-secrétaire à l'Intérieur, fonctions qu'il exerça jusqu'en 1848. Il dut encore, de ce chef, se représenter, en 1840, devant ses électeurs qui le réélurent, le 12 décembre, par 239 voix (280 votants) ; son mandat lui fut en outre renouvelé, le 9 juillet 1842, par 278 voix (480 votants, 594 inscrits), contre 186 voix à M. de Montreuil, et, le 1er août 1846, par 463 voix (611 votants, 686 inscrits). M. Passy vota :
- pour la dotation du duc de Nemours,
- contre les incompatibilités,
- pour l'indemnité Pritchard.

Rendu à la vie privée par la révolution de février, il s'occupa d'agronomie. Il a été nommé à ce titre membre de l'Académie des sciences.

On a de lui : Carte géologique, du département de l'Eure 1857).


Retour haut de page