Jean-François Michon-Dumaret ou Dumarais

1751 - 1842

Informations générales
  • Né le 10 septembre 1751 à Roanne (Loire - France)
  • Décédé le 15 janvier 1842 à Saint-germain-lespinasse (Loire - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 30 août 1791 au 20 septembre 1792
Département
Rhône-et-Loire
Groupe
Majorité

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

député en 1791, ne à Roanne (Loire) le 10 septembre 1751, mort à Saint-Germain-Lespinasse (Loire) le 15 janvier 1842, « propriétaire à Roanne, » fut élu, le 30 août 1791, député du département de Rhône-et-Loire à l'Assemblée législative, le 1er sur 15, par 493 voix (787 votants). Il siégea dans la majorité et prit quelquefois la parole, notamment le 15 décembre 1791, pour opiner en faveur des coupures d'assignats : « La voracité des agioteurs, les besoins du pauvre qui n'a que ses bras pour subsister, vous commandent impérieusement cette mesure, » Le 2 mars 1792, il s'éleva contre l'administration forestière, « qui ne semble avoir été créée, s'écria-t-il, que pour dilapider l'administration des finances: » il conclut en proposant de vendre les forêts nationales : « Le produit de cette vente servira à nous libérer, envers les créanciers étrangers, d'intérêts très onéreux, à cause de la défaveur de nos changes. Avec l'excédent, on pourra faire des canaux, des chemins vicinaux, et autres travaux utiles à l'industrie et au commerce, enfin parvenir à la confection générale d'un cadastre sans lequel l'impôt ne sera jamais proportionnellement établi... » Après la session, il devint administrateur de son département. En 1801, il fut nommé conseiller général de la Loire. Plus tard, aux élections du 25 février 1824, il se présenta à la députation dans le 2e arrondissement électoral de la Loire (Reine), mais il n'obtint que 28 voix contre 139 à M. Méandre, élu, et 53 à M. Berchoux-Monceau. Chevalier de la Légion d'honneur.


Retour haut de page