François, Anne Mellinet

1741 - 1793

Informations générales
  • Né le 29 août 1741 à Nantes (Loire-Inférieure - France)
  • Décédé le 19 juin 1793 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 6 septembre 1792 au 19 juin 1793
Département
Loire-Inférieure
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

membre de la Convention, né à Nantes (Loire-Inférieure) le 29 août 1741, mort à Paris le 19 juin 1793, fils d'un apothicaire établi à Nantes, se destina d'abord au commerce. Il réussit dans Cette carrière, fonda des manufactures à Nantes, et se rendit populaire dans la région en faisant dessécher les marais de la Chézine, pour y édifier un entrepôt des cafés. Plusieurs fois délégué par les populations bretonnes pour présenter les vœux généraux de la province, il adhéra avec modération aux idées nouvelles, et fut élu, le 6 septembre 1792, membre de la Convention par le département de la Loire-Inférieure, le 4e sur 8, avec 248 voix (452 votants). Il prit place parmi les modérés et parut quelquefois à la tribune. Le 4 janvier 1793, il présenta un projet «sur les moyens de faire cesser le trouble habituel des séances ». Il proposa de constituer un comité censorial; mais sa motion fut rejetée. Lors du procès de Louis XVI, il vota pour l'appel au peuple, et répondit au 3e appel nominal : « Comme législateur, le sort de l'Etat doit seul déterminer ma conscience; c'est d'après cela que je vote pour la réclusion pendant la guerre et le bannissement, après la paix. » 11 parla encore sur la répression des désordres qui troublaient les provinces riveraines de la Loire, réclama l'envoi d'une grande armée comme le seul moyen de prévenir une invasion des Anglais, et succomba (juin 1793) à une congestion cérébrale.


Retour haut de page