Pierre, Marie Jobert-Lucas

1766 - 1841

Informations générales
  • Né le 24 avril 1766 à Reims (Marne - France)
  • Décédé le 27 mai 1841 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Cent-Jours
Législature
Chambre des représentants
Mandat
Du 13 mai 1815 au 13 juillet 1815
Département
Marne
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 1er octobre 1821 au 24 décembre 1823
Département
Marne
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 17 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Marne
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 12 juillet 1830 au 22 décembre 1830
Département
Marne
Groupe
Centre gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant à la Chambre des Cent-Jours, député de 1821 à 1823 et de 1827 à 1830, né à Reims (Marne) le 24 avril 1766 « de monsieur Jean Charles Olivier Jobert, avocat en Parlement et l'un des messieurs les juges assesseurs de la commission du conseil et de dame Marie Leroy », mort à Paris le 27 mai 1841, riche manufacturier de Reims, il fut élu, le 13 mai 1815, représentant à la Chambre des Cent-Jours par l'arrondissement de Reims, avec 45 voix (73 votants).

Partisan modéré du gouvernement de la Restauration, il fut nommé membre du conseil général des manufactures le 23 août 1819, et fut renvoyé à la Chambre des députés, le 1er octobre 1821, par les électeurs du 3e arrondissement de la Marne, qui lui donnèrent 308 voix (463 votants, 554 inscrits), contre 153 à M. Ruinart de Brimont. Il siégea au centre gauche jusqu'en 1824, échoua, au renouvellement du 25 février de cette année, avec 201 voix, contre 242 à M. Ruinart de Brimont, élu, et fut plus heureux, le 17 novembre 1827 ; redevenu député de Reims par 270 voix (400 votants, 443 inscrits), il reprit sa place au centre gauche, combattit le ministère Polignac, fut des 221, et obtint sa réélection, le 12 juillet 1830, par 272 voix (398 votants, 445 inscrits).

Démissionnaire pour raison de santé le 22 décembre 1830, il fut remplacé comme député par M. Chaix d'Est-Ange. Maire de Reims, Président du tribunal de commerce, il fut fait chevalier de la Légion d'honneur le 22 octobre 1814.

Date de mise à jour: décembre 2014

Retour haut de page