Louis Nicolle

1871 - 1942

Informations générales
  • Né le 16 juin 1871 à Lille (Nord - France)
  • Décédé le 23 juillet 1942 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIIIe législature
Mandat
Du 11 mai 1924 au 31 mai 1928
Département
Nord
Groupe
Union républicaine démocratique
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIVe législature
Mandat
Du 29 avril 1928 au 31 mai 1932
Département
Nord
Groupe
Union républicaine démocratique
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVe législature
Mandat
Du 8 mai 1932 au 31 mai 1936
Département
Nord
Groupe
Républicain et social

Biographies

Né le 16 juin 1871 à Lille (Nord).

Député du Nord de 1924 à 1936.

Ministre de la Santé publique du 24 janvier au 4 juin 1936.

Fils d'un ancien officier de marine, appartenant par sa mère à une vieille famille industrielle de Lille, Louis Nicolle sut se tailler dans l'économie de la région du Nord une place de premier plan qu'il méritait par son activité et sa compétence.

Après avoir obtenu, au lycée de Lille, les diplômes de bachelier ès lettres et de bachelier ès sciences, et accompli son année de volontariat, Louis Nicolle ne tarda pas à jouir d'une grande autorité dans les industries de la filature et fut successivement élu président d'honneur du Comité linier de France, président de la Société industrielle du Nord et président pour la France de la Fédération internationale des filateurs de lin. A ces postes éminents, il contribua activement à la reconstitution d'une économie dévastée par la guerre de 1914-1918.

Il présidait aussi la Fédération nationale des associations départementales de sinistrés et, à ce titre, prit une part importante dans la préparation de la loi sur les dommages de guerre.

En 1924, alors qu'il est déjà maire de Lomme, il est élu député, pour la première fois, sur la liste de l'entente républicaine démocratique. Il conservera son mandat jusqu en 1936, année qui marquera son retrait de la vie politique. La Chambre ne cessera de lui témoigner son respect pour la sincérité de ses convictions et la droiture de son comportement.

Membre de la commission du commerce et de l'industrie, de la commission des douanes et des conventions commerciales, et de la commission d'enquête sur les opérations concernant les réparations en nature, Louis Nicolle intervint, toujours avec bon sens, non seulement pour défendre les intérêts économiques de sa région mais pour se préoccuper des grands problèmes tels que la politique financière, la stabilisation de la monnaie, la réparation des dommages de guerre, la politique sociale, les loyers, la crise du lin, etc... Durant sa vie industrielle et parlementaire, il s'intéressa concrètement aux problèmes sociaux. C'est ainsi qu'il multiplia les créations d'œuvres d'assistance et mit sur pied plusieurs sociétés de constructions ouvrières salubres et à bon marché.

Le 24 janvier 1936, Albert Sarraut le prend comme ministre de la Santé publique et de l'éducation physique, fonctions qu'il n'occupera pas longtemps puisque, le 4 juin de la même année, à la suite des élections générales du 26 avril 1936, le cabinet démissionnait. Elles lui permirent cependant d'autoriser la construction de la cité hospitalière de Lille et de l'école des sports de Joinville.

Président de la Société des sciences, de l'agriculture et des arts de Lille, ainsi que de la Société statistique et d'économie politique de la même ville, Louis Nicolle était officier de la Légion d'honneur, grand-croix du Nichan Iftikar et du Ouissam Alaouite, chevalier de l'ordre de Léopold de Belgique, officier de l'Etoile de Roumanie.




Né le 16 juin 1871 à Lille (Nord)
Décédé le 23 juillet 1942 à Paris

Député du Nord de 1924 à 1936
Ministre de la santé publique du 24 janvier au 4 juin 1936

(Voir première partie de la biographie dans le Dictionnaire des parlementaires français, 1889-1940, Tome VII, p. 2563, 2564)

Officier de la Légion d'honneur, Louis Nicolle meurt à Paris dans le huitième arrondissement, le 23 juillet 1942, à l'âge de 71 ans.



Retour haut de page