Antoine Odier

1766 - 1853

Informations générales
  • Né le 15 mai 1766 à Genève (Suisse)
  • Décédé le 19 août 1853 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 24 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Seine
Groupe
Opposition libérale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 19 juillet 1830 au 31 mai 1831
Département
Seine
Groupe
Opposition libérale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 25 mai 1834
Département
Seine
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Seine
Groupe
Majorité gouvernementale

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1827 à 1837, et pair de France, né à Genève (Suisse) le 15 mai 1766, mort à Paris le 19 août 1853, « fils d'Antoine Odier, bourgeois, et de Louise Devillas », il vint fort jeune en France et devint associé d'une maison de commission.

Etabli à Lorient, il entra, à l'époque de la Révolution, dans la municipalité de cette ville, sous le bénéfice de la loi de 1790 qui rendait la qualité de Français aux descendants des réfugiés. Partisan des Girondins, il fut arrêté en 1793, ne recouvra sa liberté qu'au 9 thermidor, voyagea ensuite en Europe, fonda à Wasserling (Haut-Rhin) une fabrique de toiles peintes, et créa une maison de banque à Paris.

Membre, puis président du tribunal de commerce de cette ville, censeur de la Banque de France, membre de la commission de surveillance de la caisse d'amortissement et des dépôts et consignations, et du conseil supérieur du commerce en 1819, il fut successivement élu député du collège de département de la Seine
- le 24 novembre 1827, par 1 485 voix (1 940 votants, 2 195 inscrits),
- et le 19 juillet 1830, par 1 707 voix (2 158 votants) ;
- puis, dans le 3e arrondissement de Paris, le 5 juillet 1831, par 680 voix (1 230 votants),
- et, le 21 juin 1834, par 642 voix (931 votants, 1 237 inscrits).

M. Odier prit place, sous la Restauration, dans les rangs de l'opposition libérale, vota l'adresse des 221, se rallia au gouvernement de juillet, et soutint la politique de M. Laffitte et Casimir Périer.

Conseiller général de la Seine en 1831, il fut nommé pair de France le 3 octobre 1837. Il siégea parmi les partisans les plus dévoués du gouvernement jusqu'à la révolution de 1848.

La politique du prince Louis-Napoléon ne le satisfit pas. Désigné, après le coup d'Etat du 2 décembre, pour faire partie de la Commission consultative, il refusa d'y siéger, et mourut l'année suivante.


Retour haut de page