Jean-Baptiste, Victor Versigny

1819 - 1872

Informations générales
  • Né le 2 octobre 1819 à Gray (Saône-et-Loire - France)
  • Décédé le 28 novembre 1872 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Haute-Saône
Groupe
Gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1849, né à Gray (Haute-Saône) le 2 octobre 1819, mort à Paris le 28 novembre 1872, « fils de Claude-Alexis Versigny et d'Anne-Louise Marchand », il étudia le droit et se fit inscrire comme avocat au barreau de Paris.

Secrétaire de M. Bonjean alors avocat au conseil d'Etat et à la cour de Cassation, il fut élu, le 13 mai 1849, représentant de la Haute-Saône à l'Assemblée législative, le 7e et dernier, par 26,631 voix (63,844 votants, 98,904 inscrits). Il siégea à gauche, fit une vive opposition au gouvernement de L.-N. Bonaparte parut plusieurs fois à la tribune, vota contre l'expédition de Rome, contre la loi Falloux-Parieu sur l'enseignement, contre la loi restrictive du suffrage universel, et fut exilé de France après le coup d'Etat du 2 décembre 1851.

Il se rendit en Suisse et se fixa à Neuchâtel, où il s'occupa particulièrement de la construction de chemins de fer. Rentré en France en 1864, il reprit sa profession d'avocat à Paris.

Après le 4 septembre 1870, le gouvernement de la Défense nationale l'appela à faire partie de la commission provisoire qui remplaça le conseil d'Etat (19 septembre) ; il en fut un des membres les plus actifs; mais lors de la nomination du nouveau conseil d'Etat par l'Assemblée nationale, la majorité l'écarta de ce corps. Il mourut quelque temps après, à la suite d'une douloureuse maladie.

On a de lui : De l'influence du criminel sur le civil (Dijon, 1843).