Gustave, Alfred, François Bouvier

1854 - 1917

Informations générales
  • Né le 1er septembre 1854 à Jolimetz (Nord - France)
  • Décédé le 23 août 1917 à Marchipont (Belgique)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Xe législature
Mandat
Du 8 mai 1910 au 31 mai 1914
Département
Nord
Groupe
Gauche radicale

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 1er septembre 1854 à Jolimetz (Nord), mort le 23 août 1917 à Marchipont, arrondissement de Mons, province de Hainaut (Belgique).

Député du Nord de 1910 à 1914.

Propriétaire-agriculteur, exploitant lui-même un domaine qu'il tenait de ses parents, Gustave Bouvier sut s'attirer la sympathie des milieux ruraux du Nord, en se. donnant en exemple et en prodiguant ses conseils. II devint maire de Rombies et conseiller général.

Candidat aux élections générales législitives des .24 avril et 8 mai 1910, il fut élu député de la première circonscription de Valenciennes, au deuxième tour de scrutin, par 7.278 voix, contre 6.894 à M. Pierre Mélin député sortant. Il avait déclaré dans sa profession de foi : c Je ne vois de réforme électorale possible et féconde que dans le scrutin de liste avec la représentation proportionnelle, qui, en dégageant l'élu de préoccupations électorales trop étroites fera en même temps de la Chambre l'image exacte du pays, et débarrassera, je l'espère, les luttes des partis de ces violences que les bons français doivent être unanimes à déplorer. »

« Je suis l'adversaire convaincu et résolu du collectivisme qui rêve la mise en commun de tous les biens. Le progrès ne peut s'accomplir dans l'anarchie. Je pense qu'il est temps de fortifier le principe d'autorité et de mettre la loi au-dessus des volontés individuelles. »

Il s'inscrivit au groupe de la gauche radicale, et siégea à la Commission du commerce et de l'industrie. Il borna spn activité à ses travaux de commissaire et ne se représenta pas aux élections des 26 avril et 10 mai 1914.

Il mourut trois années plus tard, pendant les hostilités, à Marchipont, en Belgique où il s'était fait domicilier. Il avait 63 ans.

Il était officier du mérite agricole.


Retour haut de page