Michel Azéma

1752 - 1827

Informations générales
  • Né le 12 juin 1752 à Argeliers (Aude - France)
  • Décédé le 28 octobre 1827 à Argeliers (Aude - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 31 août 1791 au 20 septembre 1792
Département
Aude
Groupe
Gauche
Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 3 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Aude
Groupe
Gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député à l'Assemblée législative de 1791 et membre de la Convention, né à Argeliers (Aude), le 12 juin 1752, mort à Argeliers, le 28 octobre 1827, il était homme de loi à Argeliers en 1789 et devint administrateur du département de l'Aude. Le 31 août 1791, il fut élu député à l'Assemblée législative par le département de l'Aude, avec 185 voix sur 344 votants, et, le 3 septembre 1792, élu membre de la Convention par le même département, avec 231 voix sur 388 votants. Il ne prit la parole que dans le procès de Louis XVI, en motivant son vote comme suit, sur le 3e appel nominal : « Louis a été déclaré convaincu du crime de conspiration. Il est question d'appliquer une peine. La peine contre les conspirateurs est la peine de mort : je vote pour la mort. » Il vota également sans appel au peuple et sans sursis. Après cette législature, Azéma devint commissaire du Directoire dans son département ; sous l'Empire, il fut nommé juge au tribunal de Pamiers (1806), puis revint bientôt à Paris, où il entra dans les bureaux du ministère de la Justice. On croit qu'il rendit quelques services à la police du premier Empire.


Retour haut de page