François, Marie, Jean Du Bignon

1754 - 1817

Informations générales
  • Né le 5 juillet 1754 à Redon (Ille-et-Vilaine - France)
  • Décédé le 9 novembre 1817 à Redon (Ille-et-Vilaine - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 6 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Ille-et-Vilaine
Groupe
Modérés
Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 14 octobre 1795 au 26 décembre 1799
Département
Morbihan
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Membre de la Convention et député au Conseil des Cinq-Cents, né à Redon (Ille-et-Vilaine) le 5 juillet 1754, mort à Redon le 9 novembre 1817, il suivit la carrière du barreau.

Il était avocat à Redon et maire de cette ville, lorsqu'il fut élu, le 6 septembre 1792, membre de la Convention par le département d'Ille-et-Vilaine, le 7e sur 9, à la pluralité des voix. Quand vint son tour d'opiner, au 3e appel nominal, pour le jugement de Louis XVI, il s'exprima en ces termes :
« Je m'étonne de voir que la Convention ait passé à l'appel avant de s'être bien assurée de la tranquillité de Paris. Au reste, je ne crains pas le danger pour moi, je n'en crains que pour ma patrie. Je vote pour la détention du tyran, jusqu'à ce que l'Assemblée en ait autrement décidé. »

Il marqua son rôle législatif dans la Convention en appuyant le maintien de la loi sur les successions.

Le 22 vendémiaire au IV, il fut nommé député au Conseil des Cinq Cents par le département du Morbihan.3

Il se démit de sou siège le 10 ventôse an V, et fut réélu, le 6 germinal an VI ; il prit la parole sur la taxe des sels.

On a de lui des Fables en vers et une traduction en vers des Odes d'Horace.

Il résulte de documents qui nous parviennent au moment de la mise sous presse, et qui sont dus à M. R. Kerviler, que le vrai nom de ce législateur était JAN-DUBIGNON ; il était fils de noble homme François-René Jan, sieur du Bignon, et de Marguerite Beuscher ; il avait été élu député suppléant à l'Assemblée législative de 1791, mais sans y siéger.


Retour haut de page