Jean-Baptiste Personne

1744 - 1812

Informations générales
  • Né le 10 avril 1744 à Fiefs (Pas-de-Calais - France)
  • Décédé le 2 juillet 1812 à Saint-omer (Pas-de-Calais - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 7 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Pas-de-Calais
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

membre de la Convention, député au Conseil des Anciens, né à Fiefs (Pas-de-Calais) le 10 avril 1744, mort à Saint-Omer (Pas-de-Calais) le 30 juillet 1812, exerçait, au moment de !a Révolution, l'état de procureur à Saint-Omer. Plusieurs missions importantes que lui confia la ville et qu'il remplit avec zèle et désintéressement le firent nommer, le 7 septembre 1792, par le département du Pas-de-Calais, le 6e sur 11, avec 419 voix (792 votants) membre de la Convention. Il se prononça contre la mort de Louis XVI en disant: « Si mes commettants m'avaient envoyé à l'effet d'exercer les fonctions de juge, je voterais pour la peine de mort parce qu'elle est inscrite dans la loi; mais comme ils m'ont envoyé seulement pour les représenter et pour faire les lois à leur plus grand bien et avantage, je vote pour la détention pendant la guerre, et le bannissement à la paix.» Ayant suivi la politique des Girondins, il fut arrêté et incarcéré comme tel, rentra dans l'assemblée en frimaire an III, et proposa diverses mesures contre-révolutionnaires. Le 22 vendémiaire au IV, il fut réélu député au Conseil des Anciens par le Pas-de-Calais, avec 254 voix sur 420 votants, en même temps que par les départements du Mont-Blanc et de la Seine. Il opta pour son département d'origine, siégea jusqu'en l'an VII, et devint plus tard juge et vice-président du tribunal de Saint-Omer.