Joseph, Benjamin Chacun

1890 - 1983

Informations générales
  • Né le 8 août 1890 à Puy-saint-bonnet (Deux-Sèvres - France)
  • Décédé le 16 avril 1983 à Melun (Seine-et-Marne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIIIe législature
Mandat
Du 11 mai 1924 au 31 mai 1928
Département
Deux-Sèvres
Groupe
Parti socialiste

Biographies

Né le 8 août 1890 à Puy-Saint-Bonnet (Deux-Sèvres).

Député des Deux-Sèvres de 1924 à 1928.

A l'âge de 17 ans, Joseph Chacun entra à l'Ecole Normale de la Roche-sur-Yon. Après trois années d'école, il exerça la profession d'instituteur puis, en 1914, démissionna, vint habiter la ville de Thouars et entra dans le commerce de la chaussure.

Très attiré par la politique, il se présenta aux élections municipales de novembre 1919 sur une liste composée de socialistes et de radicaux, qui obtint 15 sièges sur 23 à pourvoir, et devint maire de Thouars. Son activité, son esprit d'initiative, firent aboutir maints projets: réorganisation du service d'eau, statut du personnel communal, Caisse des retraites, service en régie des pompes funèbres et du nettoiement des rues. Dès janvier 1921, l'énergie électrique fut installée à Thouars et une Ecole primaire supérieure de jeunes filles y fut créée en 1922.

Il se présenta aux élections générales législatives du 11 mai 1924, et fut élu sur la liste d'Union des gauches du département des Deux-Sèvres. Quatrième de cette liste conduite par M. Demellier, maire de Vautebis, Joseph Chacun remporta 47.611 suffrages sur 87.433 votants. Il s'inscrit au groupe du parti socialiste. Membre de la Commission de l'administration générale, départementale et communale et de la Commission des Comptes définitifs et des économies, il s'intéresse particulièrement aux questions sociales, notamment aux compensations à accorder aux personnels des services communaux et départementaux en cas de suppression d'emploi (1925) ; aux garanties d'aptitude professionnelle à exiger du personnel de l'enseignement privé (1925); à la fréquentation scolaire (1926); à la taxe des biens de main-morte (1927) ; à l'impôt sur les bénéfices agricoles (1927). Citons aussi son rapport sur la proposition de loi, adoptée par la Chambre des députés, adoptée avec modifications par le Sénat, tendant à rendre éligibles au Conseil municipal les membres du personnel enseignant des écoles primaires supérieures (1927).

Aux élections générales législatives du 22 avril 1928 (retour au scrutin d'arrondissement) il est battu par M. Emiler Georges Taudière, qui emporte le siège de député de Bressuire par 14.259 voix contre 5.895 à lui-même.

Retiré de la vie politique, actuellement âgé de 72 ans, Joseph Chacun réside dans le Midi. Il est directeur honoraire d'une Caisse de sécurité sociale,




Né le 8 août 1890 à Puy-Saint-Bonnet (Deux-Sèvres)
Décédé le 16 avril 1983 à Melun (Seine-et-Marne)

Député des Deux-Sèvres de 1924 à 1928

(Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome III, p. 936)

Retiré de la vie politique, Joseph Chacun est directeur de la Caisse de Sécurité sociale de Seine-et-Marne jusqu'en 1950. Nommé directeur honoraire après son départ en retraite, il réside alors dans le Midi de la France.



Retour haut de page