Etienne, Gilbert de Drée

1760 - 1848

Informations générales
  • Né le 25 février 1760 à Roanne (Loire - France)
  • Décédé le 9 avril 1848 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Cent-Jours
Législature
Chambre des représentants
Mandat
Du 14 mai 1815 au 13 juillet 1815
Département
Saône-et-Loire
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 21 avril 1828 au 16 mai 1830
Département
Saône-et-Loire
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 23 juin 1830 au 31 mai 1831
Département
Saône-et-Loire
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 25 mai 1834
Département
Saône-et-Loire
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Saône-et-Loire

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant aux Cent-Jours, député de 1828 à 1837, né à Roanne (Loire) le 25 février 1760, mort à Paris, le 9 avril 1848, d'une famille d'ancienne noblesse de l'Auxois connue dès le XIIe siècle, il était fils de Gilbert marquis de Drée, lieutenant aux gardes françaises, et de Valentine Adrienne de Latre de Neuville.

Il suivit la carrière des armes, devint officier au régiment de Bourbon-dragons en 1777, et se retira peu avant la Révolution dans ses propriétés de Curbigny. Membre de l'assemblée provinciale du Beaujolais en 1789, il fut nommé (1790) commissaire du roi pour la formation du département de Saône-et-Loire, devint membre du directoire du département en 1795, et conseiller général après le 18 brumaire (1800-1837) pour les cantons de Chauffailles et de la Clayette.

Le 14 mai 1815, le collège de département de Saône-et-Loire l'élut représentant à la Chambre des Cent-Jours, par 44 voix sur 89 votants et 260 inscrits. Le 22 août 1815, le marquis de Drée échoua au même collège de département avec 16 voix sur 175 votants. Il ne rentra au parlement qu'à l'élection partielle du 21 avril 1828, pour remplacer M. Humblot-Conté qui avait opté pour Villefranche (Rhône); il fut élu député dans le 4e arrondissement électoral de Saône-et-Loire (Charolles) avec 127 voix sur 196 votants et 254 inscrits. Il prit place au centre-gauche, et fut des 221.

Réélu, le 23 juin 1830, par 154 voix sur 258 votants et 290 inscrits, contre 102 voix à M. le comte de Digoine, il vit son mandat renouvelé :
- le 5 juillet 1831, dans le 6e collège électoral de Saône-et-Loire (Charolles), par 182 voix sur 325 votants et 461 inscrits contre 132 voix à M. Trullard :
- et le 21 juin 1834, par 216 voix sur 390 votants et 503 inscrits, contre 107 voix à M. Sauzet, avocat.

Il se retira du parlement et du conseil général en 1837.

Le marquis de Drée était en outre minéralogiste, géologue et agronome : l'Etat lui acheta en 1820 sa collection minéralogique.

On a de lui : Mémoire sur l'amélioration de la race bovine du Charollais.

Date de mise à jour: octobre 2015


Retour haut de page