Armand, Victor, Eugène, Henri, Lucien, Marie, Joseph Duez

1872 - 1943

Informations générales
  • Né le 18 août 1872 à Rezé (Loire-Inférieure - France)
  • Décédé le 13 août 1943 à Nantes (Loire-Atlantique - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVe législature
Mandat
Du 1er mai 1932 au 31 mai 1936
Département
Loire-Inférieure
Groupe
Non inscrit

Biographies

Né le 18 août 1872 à Rezé ( Loire-Inférieure ), mort à Nantes (Loire-Inférieure) le 13 août 1943.

Député de la Loire-Inférieure de 1932 à 1936.

Fils du général Armand-Lucien Duez, Armand Duez entra très jeune, à la mort de sa mère, chez les Jésuites de Vannes où il fit ses études secondaires. Il eut aimé, à l'exemple de son père, embrasser la carrière militaire, mais sa mauvaise vue l'empêcha de se présenter à l'Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr. Il dut se résigner à d'autres études et choisit de faire son droit, à Rennes. Reçu docteur en droit, il alla s'installer à Nantes, où il s'occupa de ses propriétés.

Conseiller général, maire de Saint-Sébastien-sur-Loire depuis 1912, il se présenta aux élections générales législatives du 1er mai 1932, dans la troisième circonscription de Nantes dont le député sortant était Aristide Briand, décédé deux mois auparavant. Sous l'étiquette de républicain de gauche, et l'invocation de l'amitié et de la confiance de son prédécesseur, il battit ses trois .adversaires dès le premier tour de scrutin, réunissant, sur 15.557 votants, 8.188 suffrages contre 3.953 à M. Tiéphaine, 2.710 à M. Grandjouan et 323 à M. Babin. Il se déclarait républicain radical, antisocialiste et anti-cartelliste.

Il ne s'inscrivit à aucun groupe mais s'apparenta à celui des républicains de gauche. Il devint membre de la Commission de la marine marchande.

Il fut rapporteur d'une proposition de résolution tendant à réglementer l'entrée en France des vieux bateaux de pêche, et participa à la discussion du projet de loi ayant pour objet de déclarer d'utilité publique les travaux de déplacement des voies ferrées dans la traversée de la ville de Nantes (1934) et d'une proposition de loi relative à la création d un fonds national de chômage (1936).

Les électeurs de la troisième circonscription de Nantes ne lui renouvelèrent pas leur confiance aux élections générales des 26 avril et 3 mai 1936. Il n'y obtint, au deuxième tour de scrutin, que 7.459 voix contre 8.150 à M. Tiéphaine (socialiste S.F.I.O.) sur 15.709 suffrages exprimés.

Il se retira alors de la vie politique, reprit la gestion de ses propriétés à Nantes où il mourut le 13 août 1943, à l'âge de 71 ans.



Né le 18 août 1872 à Rézé (Loire-inférieure)
Décédé le 13 août 1943 à Nantes (Loire-inférieure)

Député de la Loire-inférieure de 1932 à 1936

(Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome IV, p. 1531 et 1532)

Après son échec aux élections législatives de 1936, Armand Duez se retire de la vie politique et reprend la gestion de ses propriétés à Nantes. Il y meurt le 13 août 1943, à l'âge de 70 ans.

Il était Chevalier de la Légion d'honneur.



Retour haut de page