Charles Gallet

1875 - 1951

Informations générales
  • Né le 26 novembre 1875 à Beauvoir-sur-mer (Vendée - France)
  • Décédé le 1er novembre 1951 à La roche sur yon (Vendée - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIVe législature
Mandat
Du 29 avril 1928 au 31 mai 1932
Département
Vendée
Groupe
Démocrates populaires
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVe législature
Mandat
Du 1er mai 1932 au 31 mai 1936
Département
Vendée
Groupe
Démocrate populaire

Biographies

Né le 26 novembre 1875 à Beauvoir-sur-Mer (Vendée).

Député de la Vendée de 1928 à 1936.

Avocat depuis 1903 au barreau de La Roche-sur-Yon, dans cette Vendée à laquelle il resta fidèle toute sa vie, conseiller municipal de Beauvoir-sur-Mer, sa ville natale, Charles Gallet se présente pour la première fois aux élections législatives de 1928, dans la 2e circonscription des Sables-d'Olonne.

Candidat républicain d'action populaire, il se veut être, sur le plan départemental, le défenseur des populations du Marais, du Bocage et de l'île de Noirmoutier. Disciple de Poincaré, il entend travailler au rapprochement universel des esprits. Il est élu au deuxième tour de scrutin, le 29 avril, par 8.889 voix contre 7.055 à M. Biré.

Inscrit au groupe démocrate populaire de la Chambre, il se représentera avec succès aux élections de 1932, avec le même programme de défense des intérêts vendéens. Angoissé par la montée du péril nazi, il souhaite que la paix soit organisée et consolidée par le recours obligatoire à l'arbitrage et la création d'une force défensive internationale. Ses électeurs lui font confiance puisqu'il est réélu au premier tour, le 1er mai, par 8.560 voix contre 4.924 à M. Lerat et 2.991 à M. Diot.

Les élections de 1936 lui sont fatales. Si, au premier tour, il arrive en tête avec 5.905 voix contre 5.487 à François Boux de Casson et 3.495 à Michel Clemenceau - le fils du Tigre - c'est, au deuxième tour, François Boux de Casson, candidat de la fédération républicaine, qui l'emporte par 6.304 voix contre 5.673 à Charles Gallet et 3.209 à Michel Clemenceau.

Pendant ses huit années de présence à la Chambre, Charles Gallet, membre de la commission de la marine marchande puis de l'hygiène, dépose une proposition de loi tendant à maintenir le nombre des conseillers municipaux dans les communes où celui-ci devrait se trouver réduit à la suite du recensement, et intervient, avec circonspection, dans un débat concernant l'admission des femmes aux fonctions de greffier et de commis-greffier.

Il se retira de la vie politique après son échec de 1936.



Né le 26 novembre 1875 à Beauvoir-sur-Mer (Vendée)

Décédé le 1er novembre 1951 à La Roche-sur-Yon (Vendée)

Député de la Vendée de 1928 à 1936

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome V, p. 1763)

Après son échec aux élections de 1936, Charles Gallet se retire de la vie politique.

Il meurt le 1er novembre 1951 à la Roche-sur-Yon, à l'âge de 75 ans.



Retour haut de page