Gaston, Pierre, Auguste Hulin

1882 - 1944

Mort pour la France

Informations générales
  • Né le 24 juillet 1882 à Poitiers (Vienne - France)
  • Décédé le 29 novembre 1944 à Gross rosen (Allemagne)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIIIe législature
Mandat
Du 11 mai 1924 au 31 mai 1928
Département
Vienne
Groupe
Radical et radical-socialiste
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVe législature
Mandat
Du 8 mai 1932 au 31 mai 1936
Département
Vienne
Groupe
Républicain radical et radical-socialiste

Biographies

Né le 24 juillet 1882 à Poitiers (Vienne).

Député de la Vienne de 1924 à 1928 et de 1932 à 1936.

Sous-Secrétaire d'Etat à la Guerre du 31 janvier au 3 juillet 1933.

Fils d'un mécanicien hors classe à la Compagnie des chemins de fer Paris-Orléans, Gaston Hulin était avocat à la Cour d'appel de Poitiers, rédacteur à la France de Bordeaux et du Sud-Ouest, vice-président du Conseil général et conseiller municipal de sa ville natale. Il est élu pour la première fois député en 1924 sur une liste républicaine de l'union des gauches, par 20.431 voix sur 82.939 votants mais il est battu en 1928 où il n'obtient que 6.703 voix sur 17.547 votants contre 8.645 à Montjou. En 1932, en revanche, il l'emporte au deuxième tour sur Montjou par 9.075 voix contre 8.658 sur 17.814 votants. En 1936, il est à nouveau battu, cette fois-ci par Jacques Masteau qui obtient 9.889 voix alors que Gaston Hulin ne compte que 5.789 voix sur 18.730 votants.

Il s'inscrit au groupe radical et radical-socialiste. Lors de son premier mandat il faisait partie de la commission de l'enseignement et des beaux-arts et de la commission du travail. Après 1932, il fait à nouveau partie de la commission de l'enseignement et des beaux-arts, mais également de celles des travaux publics et des moyens de communication, de l'armée, de la législation civile et criminelle. Il ne se distingue ni par le nombre des propositions de loi qu'il dépose (au total 3) ni par les rapports qu'il signe. En revanche, il intervient à plusieurs reprises, notamment sur -les rapports du capital et du travail où il voit la solution des questions financières, économiques, et de politique extérieure.

Le 31 janvier 1933, il est nommé sous-secrétaire d'Etat au ministère de la Guerre dans le cabinet Daladier et c'est à ce titre qu'il intervient dans la discussion du projet de loi portant ouverture de crédits provisoires applicables au mois de mars 1933 et tendant au redressement du budget.

Le barreau de Poitiers ayant prononcé sa radiation, il démissionna le 3 juillet 1933 de ses fonctions de sous-secrétaire d'Etat à la Guerre en accord avec Daladier, dès qu'il eut connaissance de la date de venue à l'audience de la Cour de Poitiers de l'appel qu'il avait interjeté devant celle-ci : il fut condamné à un an de suspension et dix ans d'interdiction de faire partie du Conseil de l'Ordre.



Né le 24 juillet 1882 à Poitiers (Vienne)

Décédé le 29 novembre 1944 à Gross-Rosen (Allemagne)

Député de la Vienne de 1924 à 1928 et de 1932 à 1936

Sous-secrétaire d'Etat à la guerre du 31 janvier au 3 juillet 1933

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome VI, p. 1978)

Arrêté par les Allemands le 30 septembre 1942, Gaston Hulin est déporté au camp de Gross-Rosen. Il y meurt le 29 novembre 1944, âgé seulement de 62 ans.



Retour haut de page