Alfred Lacourt

1876 - 1951

Informations générales
  • Né le 24 octobre 1876 à Fillières (Meurthe - France)
  • Décédé le 18 septembre 1951 à Villereau (Nord - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVe législature
Mandat
Du 8 mai 1932 au 31 mai 1936
Département
Nord
Groupe
Républicain radical et radical-socialiste

Biographies

Né le 24 octobre 1876 à Fillières (Meurthe-et-Moselle). Député du Nord de 1932 à 1936.

A la fois entrepreneur de travaux publics et agriculteur, Alfred Lacourt commença sa carrière politique sur le plan communal tout d'abord comme maire de Villereau-Herbignies puis comme conseiller général du département du Nord.

Il se présenta pour la première fois à la députation lors des élections de 1928 dans la circonscription d'Avesnes (3e circonscription du Nord) où il fut battu au second tour par le député sortant Carlier-Caffieri. Ce dernier obtint 6.241 suffrages contre 5.539 à Alfred Lacourt.

Il se représenta aux élections de 1936, toujours dans la même circonscription et contre le même adversaire, comme candidat du parti radical. En tête au premier tour, il devait être élu au second avec une nette avance sur son concurrent immédiat. Il obtint en effet 8.204 suffrages contre 4.926 à Carlier-Caffieri sur 14.021 votants.

Il devait se présenter à nouveau en 1936 ; bien qu'en tête au premier tour de scrutin, il fut battu au second par Eugène Thomas, n'obtenant que 6.246 voix contre 6.719 à son rival.

A la Chambre des députés il s'inscrivit au groupe républicain radical et radical-socialiste et fut membre de la commission de l'Alsace et de la Lorraine, de la commission de l'armée et de la commission des régions libérées.

Durant son mandat, il déposa une vingtaine de propositions de résolution et une dizaine de propositions de loi touchant aux sujets les plus divers : droits de douane sur les marbres, ligniculture, impôt sur le revenu des valeurs mobilières, protection des fabricants de pipes en terre, avancement des magistrats, liquidation des comptes de dommages de guerre, allocations familiales, ventes de fonds de commerce, distribution d'eau potable, enseignement de l'éducation physique.

Il fut également l'auteur de divers rapports, notamment sur la réglementation de la colombophilie et la réduction des prix des baux à ferme.




Né le 24 octobre 1876 à Fillières (Meurthe-et-Moselle)
Décédé le 18 septembre 1951 à Villereau (Nord)

Député du Nord de 1932 à 1936

(Voir première partie de la biographie dans le Dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, Tome VI, p. 2084, 2085)

Alfred Lacourt conserve ses fonctions de maire de Villereau jusqu'à la Libération. Réélu conseiller municipal le 19 mars 1945 et le 19 octobre 1947, il ne parvient pas, toutefois, à recouvrer son mandat de maire.

Il présente d'autre part, lors des élections à la deuxième Assemblée nationale constituante dans la 3e circonscription du Nord, une liste du Rassemblement des Gauches Républicaines, qui réunit 9 965 suffrages sur 439 155 suffrages exprimés, et n'obtient aucun siège.

Abandonnant progressivement la politique active, il assiste peu aux réunions du conseil municipal.

Il meurt à Villereau le 18 septembre 1951, à l'âge de 75 ans.


Retour haut de page