Jean Peyret

1868 - 1921

Informations générales
  • Né le 7 octobre 1868 à Longes (Rhône-et-Loire - France)
  • Décédé le 11 août 1921 à Lyon (Rhône - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIe législature
Mandat
Du 10 mai 1914 au 7 décembre 1919
Département
Rhône
Groupe
Parti républicain radical et radical socialiste

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 7 octobre 1868 à Longes (Rhône), mort le 11 août 1921 à Lyon (Rhône).

Député du Rhône de 1914 à 1919.

Jean Peyret exerçait la profession de distillateur-liquoriste. Il appartenait au conseil municipal de Longes et au Conseil général du Rhône, où il représentait le canton de Condrieu, lorsqu'il se présenta aux élections législatives des 26 avril et 10 mai 1914, dans la 9e circonscription de l'arrondissement de Lyon.

Dans sa profession de foi, il se prévaut de ses origines modestes et de son dévouement à des œuvres « sociales, philanthropiques et scolaires ». Il se prononce en faveur de l'abrogation de la « loi de trois ans », de l'institution d'un impôt sur le revenu, de la défense de l'école publique, d'une réforme électorale de principe majoritaire. Programme de gauche, donc, de tonalité radicale.

Au premier tour de scrutin, c'est le député sortant, Fleury-Ravarin, qui arriva en tête. Mais le jeu des désistements permit à Jean Peyret d'être élu au second tour, par 9.517 voix contre 7.929. A la Chambre, où il appartient aux commissions des boissons, du travail, du commerce et de l'industrie, il intervient, en 1919, pour réclamer au nom des industriels lyonnais, l'abrogation de la taxe sur les articles de luxe.

Lors des élections de 1919, Jean Peyret figure au quatrième rang sur la liste présentée par le parti radical. Mais seul le chef de file, Edouard Herriot, fut élu, et Jean Peyret perdit son siège.

Il devait mourir peu après, le 11 août 1921. Un décret du 1er novembre 1912 l'avait fait chevalier de la Légion d'honneur. Il était également officier d'académie et chevalier du mérite agricole.

Date de mise à jour: juillet 2014