Victor, Paul Poupin

1838 - 1906

Informations générales
  • Né le 3 janvier 1838 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 28 juin 1906 à Chatelneuf (Jura - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 18 octobre 1885 au 14 octobre 1889
Département
Jura
Groupe
Gauche radicale
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 22 septembre 1889 au 14 octobre 1893
Département
Jura
Groupe
Gauche radicale
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 3 septembre 1893 au 31 mai 1898
Département
Jura
Groupe
Gauche radicale

Biographies

Député de 1885 à 1889, né à Paris le 3 janvier 1838, il fit ses études à Sainte-Barbe, fut reçu avocat, s'inscrivit au barreau de Paris, mais s'occupa surtout de littérature.

Il se fit connaître, sous l'Empire, par plusieurs publications démocratiques, collabora à la Bibliothèque nationale, pour laquelle il traduisit les Satires de Juvénal et la République de Cicéron, à la Bibliothèque populaire, à la Bibliothèque des libres-penseurs, publia quelques romans et comédies, et fut attaché au ministère des Beaux-Arts.

Révoqué en 1873 par M. de Cumont, ministre de l'Instruction publique, il prit une part active aux luttes du parti républicain, devint conseiller général du Jura pour le canton de Champagnole, et se porta (août 1881) comme candidat radical à la députation dans l'arrondissement de Saint-Claude (Jura); il obtint 5,511 voix contre 5,879 à l'élu opportuniste; M. Bavoux.

M. Victor Poupin fut plus heureux en octobre 1885: inscrit sur la liste républicaine radicale du Jura, il réunit au premier tour de scrutin, 22,861 voix, et fut élu, au ballottage, le 2e sur 5, par 39,973 voix (68,240 votants, 81,095 inscrits). Il siégea à la gauche radicale et vota:

- pour l'expulsion des princes,
- contre les cabinets Rouvier et Tirard,
- pour le ministère Floquet;

en dernier lieu, il s'est abstenu sur le rétablissement du scrutin d'arrondissement (11 février 1889), et s'est prononcé:

- contre l'ajournement indéfini de la révision de la Constitution,
- pour les poursuites contre trois députés membres de la Ligue des patriotes,
- contre le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse,
- pour les poursuites contre le général Boulanger.

M. V. Poupin est un des membres les plus actifs de la Ligue de l'enseignement; officier d'académie.

Date de mise à jour: mars 2018


Né le 3 janvier 1838 à Paris, mort le 28 juin 1906 à Châtelneuf (Jura).

Député du Jura de 1885 à 1898. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. V, p. 35.)

Victor Poupin, qui représentait le Jura depuis 1885, fut réélu en 1889, circonscription de Poligny, par 8.013 voix contre 6.811 à son concurrent sur 15.073 votants et en 1893, dans la même circonscription mais au second tour, par 8.017 voix contre 6.884 sur 15.029 votants ; au premier tour 6.732 contre deux concurrents ayant obtenu 5.243 et 2.529 voix sur 14.680 votants.

A la Chambre, il siégea sur les bancs de la gauche radicale et s'occupa activement de répandre l'instruction et les idées républicaines, à servir le Jura, en particulier par la rédaction et l'envoi dans les campagnes jurassiennes d'un Almanach du bon citoyen.

Son activité parlementaire ne paraît pas avoir été à la mesure de son activité de publiciste puisqu'en quatorze ans de mandat il ne prit jamais la parole sauf pour déposer des rapports sur les élections.

Il ne se représenta pas en 1898 après avoir été battu en 1897 aux élections sénatoriales.

Il mourut à Châtelneuf en juin 1906 à l'âge de 68 ans.


Retour haut de page