Paul Tapponnier

1884 - 1970

Informations générales
  • Né le 14 août 1884 à Genève (Suisse)
  • Décédé le 2 novembre 1970 à Collonges-sous-saleve (Haute-Savoie - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIIe législature
Mandat
Du 16 novembre 1919 au 31 mai 1924
Département
Haute-Savoie
Groupe
Entente républicaine démocratique

Biographies

Né le 14 août 1884 à Genève (Suisse).

Député de Haute-Savoie de 1919 à 1924.

Régisseur et représentant d'assurances à Collonges-sous-Salève, Paul Tapponnier se présente, pour la première fois, aux élections générales législatives du 16 novembre 1919.

Il est inscrit sur la liste des républicains indépendants, qui préconisent notamment l'institution d'un contrat de travail faisant de l'ouvrier et de l'employé des collaborateurs intéressés du patron car « la seule manière de faire cesser les conflits entre le capital et le travail est d'intéresser équitablement les ouvriers aux bénéfices de l'entreprise à laquelle ils apportent leur concours ». Paul Tapponnier est élu à la majorité absolue par 26.794 voix sur 53.470 votants.

Membre du Conseil supérieur et de la section permanente de l'Office national des pupilles de la nation, il fait partie des groupes parlementaires de défense paysanne, de l'aménagement du Rhône, du tourisme, de l'industrie hôtelière et des anciens combattants.

Il est inscrit à diverses commissions et notamment à la commission d'assurance et de prévoyance sociales qui le charge plus spécialement des rapports intéressant la mutualité, les orphelins de la guerre et la protection de l'épargne. Il est l'auteur d'une trentaine de propositions de loi dont la plupart concernent les pupilles de la Nation, les bouilleurs de cru, les Chambres d'agriculture et la protection des forêts.

Il présente des rapports sur des projets ou des propositions de loi intéressant les petits commerçants et artisans, les ascendants des victimes de la guerre, les pupilles de la nation, auxquels il s'intéresse particulièrement, la protection des forêts et la suppression de la vente à tempérament des valeurs à lots.

Il intervient à diverses reprises à la tribune sur les questions agricoles sociales économiques et touristiques. 11 défend avec talent les intérêts des agriculteurs et s'intéresse spécialement aux problèmes posés par les Chambres d'agriculture, l'industrie laitière et hôtelière et les droits des anciens combattants.

En mars 1923 il contribue à l'adoption des avantages consentis à la mutualité et, au mois d'août de la même année, il participe activement aux discussions concernant la retraite mutualiste des anciens combattants.

Au cours de la séance du 9 janvier 1923, il est élu secrétaire de la Chambre, avec 292 suffrages sur 338 votants. Il est réélu, le 8 janvier 1923, avec 284 suffrages sur 320 votants.

Par ailleurs Paul Tapponnier se montre très actif, notamment à la tête du secrétariat de documentation parlementaire de la presse régionale et au sein de la fédération républicaine des maires et conseillers municipaux de France où ses chroniques documentaires en faveur des libertés communales sont très remarquées.

Il se représente aux élections générales législatives du 11 mai 1924. Inscrit sur la liste républicaine d'Union nationale, il obtient 27.616 voix sur 61.483 votants ; mais bien qu'améliorant ainsi son score il est battu ainsi que tous ses colistiers. Les trois candidats de la liste du cartel des gauches emportent les trois sièges à pourvoir.

Paul Tapponnier continue néanmoins à militer et tente à nouveau sa chance aux élections générales du 22 avril 1928 qui consacrent le retour au scrutin uninominal. Il se présente dans la circonscription de Saint-Julien où, au second tour, il obtient 6.647 voix sur 13.480 votants contre 6.682 à Etienne Antonelli, député sortant, professeur à la faculté de droit de Lyon. Au premier tour il avait obtenu, sur 12.902 votants, 5.477 voix contre 4.135 à Antonelli et 2.850 à Bonier.

Paul Tapponnier se représente encore aux élections générales du 1er mai 1932, mais il est nettement battu dès le premier tour, avec 433 voix sur 13.300 votants.

Paul Tapponnier était Chevalier de la Légion d'honneur et titulaire de la Croix de guerre 1914-1918.


TAPPONNIER (Paul)
Né le 14 août 1884 à Genève (Suisse)
Décédé le 2 novembre 1970 à Collonges-sous-Salève (Haute-Savoie)

Député de la Haute-Savoie de 1919 à 1924

(Voir première partie de la biographie dans le Dictionnaire des parlementaires français, 1889-1940, tome VIII, p. 3050)

Paul Tapponnier se présente pour la dernière fois aux élections de la deuxième Assemblée nationale constituante, le 2 juin 1946, dans le département de la Haute-Savoie. Il conduit la liste Indépendante, qui obtient 2065 suffrages sur les 125 441 exprimés, et n’a pas d’élu. Il se retire alors de la vie politique. Il disparaît le 2 novembre 1970, à l’âge de 86 ans.

Retour haut de page