Gaston, Louis, Eugène de Béthune

1813 - 1891

Informations générales
  • Né le 15 septembre 1813 à Compiègne (Oise - France)
  • Décédé le 18 juin 1891 à Arreux (Ardennes - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Assemblée Nationale
Législature
Mandat
Du 8 février 1871 au 7 mars 1876
Département
Ardennes
Groupe
Union des Droites

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant à l'Assemblée nationale de 1871, né à Compiègne (Oise), le 15 septembre 1813, il fut d'abord page de Charles X et suivit la carrière militaire ; il entra à l'Ecole de Saint-Cyr en 1831, et donna sa démission d'officier de cavalerie en 1842, pour diriger la gestion de ses grandes propriétés des Ardennes. Il fut nommé en 1848, commandant de la garde nationale de Mézières, contribua à la création des courses de Nice, dont il fut président en 1868, et accepta avec dévouement les difficiles et pénibles fonctions de maire de Mézières au moment de l'entrée en France des armées Allemandes, qui bombardèrent cette ville et l'occupèrent quelque temps après.

Elu, le 8 février 1871, représentant des Ardennes à l'Assemblée nationale, le 6e et dernier de la liste, par 16 715 voix sur 57 130 votants et 90 265 inscrits, il siégea à droite, et vota :
- pour la paix,
- pour les prières publiques,
- pour l'abrogation des lois d'exil,
- pour le pouvoir constituant de l'Assemblée,
- contre le retour de l'Assemblée à Paris,
- pour la démission de Thiers,
- pour l'arrêté contre les enterrements civils,
- pour le septennat de Mac-Mahon,
- pour le maintien de l'état de siège,
- pour le ministère de Broglie,
- contre la dissolution de la Chambre,
- contre l'amendement Wallon,
- et contre l'ensemble des lois constitutionnelles.

Aux élections sénatoriales du 30 janvier 1876, M. de Béthune échoua avec 181 voix contre 439 accordées à M. Toupet des Vignes, élu. Il renonça alors à la vie politique et ne se représenta pas aux élections législatives du 20 février suivant ; les électeurs de l'arrondissement de Mézières lui donnèrent pourtant encore 219 voix.

M. de Béthune a été président du conseil général des Ardennes, où il entra, pour le canton de Mézières, le 8 octobre 1871.

Retour haut de page