Elie Bonin

1879 - 1945

Informations générales
  • Né le 26 août 1879 à Pressy-sous-dondin (Saône-et-Loire - France)
  • Décédé le 7 août 1945 à Lyon (Rhône - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIIIe législature
Mandat
Du 11 mai 1924 au 31 mai 1928
Département
Saône-et-Loire
Groupe
Parti socialiste

Biographies

Né le 26 août 1879 à Pressy-sous-Dondin (Saône -et -Loire), mort le 7 août 1945 à Lyon (Rhône). Député de Saône-et-Loire de 1924 à 1928.

Fils d'un sabotier de Pressy-sous-Dondin, cultivateur, père de dix enfants, Elie Bonin devait s'intéresser aux questions politiques qu'Il ne séparait pas, dans son esprit, des problèmes agricoles et sociaux. Inscrit au parti socialiste et prêchant d'exemple, il en propageait le programme autour de lui : extension des lois qui protègent ou protègeront les salaires, organisation coopérative des petits propriétaires, fermiers et métayers pour la production, la vente des produits, l'achat des semences, machines et engrais, assurance contre la grêle et la mortalité du bétail.

Les questions de politique extérieure, notamment les rapports de la France avec les autres nations, le préoccupaient également.

Il se présenta aux élections générales du 11 mai 1924 (scrutin de liste avec représentation proportionnelle) et fut élu député de Saône-et-Loire, sur la liste du parti socialiste, conduite par MM. Bouveri, Faure et Théo Bretin, et fut élu par 67.752 voix sur 142.530 votants.

Dans la profession de foi qu'il présenta de concert avec ses colistiers, il affirma que son parti se prononcerait en toutes circonstances, pour les solutions de droit contre les solutions de force : « Pour les accords internationaux seuls capables d'assurer les réparations dues par l'Allemagne ; contre l'occupation de la Ruhr qui, sans apporter le moindre soulagement au contribuable français, a diminué les capacités de paiement de l'Allemagne ; contre la politique du Bloc national, qui tend à isoler la France du reste du monde ; pour une politique de collaboration entre les peuples au sein d'une véritable Société des Nations, ouverte à tous, datée de pouvoirs étendus, et devenue un organisme puissant de paix et de justice ; contre tous les programmes tendant à maintenir une longue durée du service militaire et à séparer l'armée de la Nation. »

Au cours de cette législature il s'inscrivit au groupe socialiste et appartint à la Commission de l'agriculture et à celle de la marine militaire. Il se fit entendre au cours de la discussion du budget du Ministère de l'Agriculture de l'exercice 1928, où il traita la question de la politique du blé et celle de la population des campagnes.

Il ne se représenta pas aux érections générales législatives de 1928. Ses obligations professionnelles et familiales l'accaparèrent.

Il mourut à Lyon le 7 août 1945.




Né le 26 août 1879 à Pressy Sous Dondin (Saône-et-Loire)

Décédé le 7 août 1945 à Lyon (Rhône)

Député de la Saône-et-Loire de 1924 à 1928

(Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome II, p. 655, 656)

Retiré de la vie politique, Elie Bonin meurt à Lyon le 7 août 1945.


Retour haut de page