N° 4598 - Proposition de loi de M. Philippe Vitel sur la majoration des pensions aux veuves des très grands invalides de guerre dont l'indice de pension était supérieur à 2000 points à la date du décès



N° 4598

_____

ASSEMBLÉE NATIONALE

CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958

QUATORZIÈME LÉGISLATURE

Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 4 avril 2017.

PROPOSITION DE LOI

sur la majoration des pensions aux veuves des très grands invalides
de
guerre dont l’indice de pension était supérieur à 2 000 points
à la
date du décès,

(Renvoyée à la commission de la défense nationale et des forces armées, à défaut de constitution
d’une commission spéciale dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du règlement.)

présentée par Mesdames et Messieurs

Philippe VITEL, Sauveur GANDOLFI-SCHEIT, Bernard PERRUT, Jean-Marie TÉTART, Virginie DUBY-MULLER, Éric STRAUMANN, Nicolas DHUICQ, Bérengère POLETTI, Georges FENECH, Camille de ROCCA SERRA, Maina SAGE, Dominique LE MÈNER, Jacques MYARD, Philippe GOSSELIN, Marie-Jo ZIMMERMANN, Jean-Marie SERMIER, Vincent LEDOUX, Valérie BOYER, Yves FOULON, Dino CINIERI, Frédéric REISS, Alain MARLEIX, Marcel BONNOT, Philippe Armand MARTIN, Lionnel LUCA, Thierry LAZARO, Éric CIOTTI, Lionel TARDY, Céleste LETT, Jean-Pierre DOOR, Martial SADDIER, Patrick HETZEL, Pierre MOREL-A-L’HUISSIER, Jean-Louis CHRIST, Sylvain BERRIOS, Jacques LAMBLIN, Paul SALEN, Jean-Claude BOUCHET, Patrick LABAUNE, Alain LEBOEUF, Jean-Luc REITZER, Claude STURNI, Laurent MARCANGELI, Marc-Philippe DAUBRESSE, Jean-Pierre VIGIER, Alain SUGUENOT, André SANTINI, Lucien DEGAUCHY, Laurent FURST, Michel VOISIN, Gilles LURTON, Marie-Louise FORT, Bertrand PANCHER, Olivier DASSAULT, Daniel FASQUELLE, Yannick MOREAU, Marine BRENIER, Sébastien HUYGHE et Guy TEISSIER,

députés.

EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs,

La pension de base des conjoints survivants des grands invalides de guerre qui relèvent du droit à réparation n’a pas évolué depuis 1928.

Le niveau de vie de ces veuves déjà très âgées s’est dégradé au fil du temps et c’est pour corriger cette carence que les pouvoirs publics ont consenti des mesures depuis 2011.

Il s’avère que ces mesures n’impactent que 10 % de la population identifiée par le Contrôle Général des Armées dans sa note de mars 2014.

C’est pourquoi afin d’atteindre l’objectif des 1 400 bénéficiaires visé par le Gouvernement, il est nécessaire de mettre en place un dispositif pour les veuves des grands invalides de guerres lesquelles étaient bénéficiaires, à la date de leur décès, d’une pension militaire d’invalidité dont l’indice était supérieur à 2 000 points.

La présente proposition de loi prévoit donc d’octroyer à ces veuves un supplément spécial de pension en rapport avec le niveau de pension de leur défunt époux afin de mieux prendre en compte et de réparer plus justement le préjudice subi du vivant et après le décès du grand invalide de guerre.

La présente proposition de loi prévoit donc une création de l’article L. 141-18-1 du code des pensions militaires d’invalidité et victimes de guerre.

Les crédits non consommés par l’application des mesures votées dans le cadre de la Loi de Finances pour 2016 (1,9 million d’euros pour 2016, 3,8 millions d’euros pour 2017 et les coûts pérennes programmés pour les années suivantes dans les évaluations préalables) et destinés à améliorer la situation de nos veuves de guerre, couvriront largement ce nouveau dispositif qui répond aux attentes de toutes les associations concernées par cette problématique.

Face aux chiffres officiels démontrant le très faible impact des mesures mises en place, je me permets donc de présenter cette proposition afin de mettre fin à cette injustice faite aux veuves de guerre depuis des décennies.

PROPOSITION DE LOI

Article 1er

Au début du paragraphe 2 de la sous-section 1 de la section 2 du chapitre Ier du titre IV du livre Ier du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de guerre, il est créé un article L. 141-18-1 ainsi rédigé :

« Art. L. 141-18-1. – I. Un supplément spécial de pension est attribué aux veuves des grands invalides de guerre bénéficiaires, à la date de leur décès, d’une pension militaire d’invalidité dont l’indice est supérieur à 2 000 points.

Ce supplément spécial de pension varie en fonction du niveau d’invalidité du grand invalide de guerre et est fixé selon le barème suivant :

« 

Si l’indice de pension du grand invalide de guerre à la date de son décès est :

Alors le supplément spécial de pension de base du conjoint survivant est de :

 
 

Compris entre 2 000 et 2 999 points

500 points

 
 

Compris entre 3 000 et 3 999 points

700 points

 
 

Compris entre 4 000 et 4 999 points

900 points

 
 

Compris entre 5 000 et 5 999 points

1 100 points

 
 

Compris entre 6 000 et 6 999 points

1 300 points

 
 

Compris entre 7 000 et 7 999 points

1 500 points

 
 

Compris entre 8 000 et 8 999 points

1 700 points

 
 

Compris entre 9 000 et 9 999 points

1 900 points

 
 

10 000 points et plus

2 000 points

 »

II. Ce dispositif est applicable aux pensions de conjoints survivants en paiement au 1er janvier 2017, à compter de la demande des intéressés. »

Article 2

La perte de recettes pour les organismes de sécurité sociale est compensée à due concurrence par la création d’une taxe additionnelle aux droits mentionnés aux articles 575 et 575 A du code général des impôts.


© Assemblée nationale
Retour haut de page