Eugène Raspail

1812 - 1888

Informations générales
  • Né le 12 septembre 1812 à Gigondas (Vaucluse - France)
  • Décédé le 26 septembre 1888 à Gigondas (Vaucluse - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Vaucluse
Groupe
Montagne

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1848, né à Gigondas (Vaucluse) le 12 septembre 1812, mort à Gigondas le 26 septembre 1888, neveu du député François Vincent Raspail, Eugène Raspail s'adonna à l'étude des sciences naturelles et particulièrement de la géologie, et devint directeur de l'éclairage au gaz de la ville d'Avignon.

Républicain, il se fit élire, le 23 avril 1848, représentant de Vaucluse à l'Assemblée Constituante, le 2e sur 6, par 31 654 voix (59 634 votants). Il prit place à la Montagne, fit partie du comité de l'intérieur, et vota avec les démocrates les plus avancés :

- contre le rétablissement du cautionnement,
- contre les poursuites contre Louis Blanc et Caussidière,
- contre le rétablissement de la contrainte par corps,
- pour l'amendement Grévy,
- pour le droit au travail,
- contre l'ensemble de la Constitution,
- contre l'ordre du jour en l'honneur de Cavaignac,
- contre la proposition Rateau,
- pour l'amnistie,
- pour la loi sur le chemin de fer de Marseille à Avignon,
- contre l'interdiction des clubs.

Non réélu à l'Assemblée législative, il rentra dans la vie privée.

Converti plus tard à la politique opportuniste, il se présenta comme candidat à la Chambre des députés dans l'arrondissement d'Orange, et échoua une première fois, le 21 août 1881, avec 5 366 voix contre 6 822 à M. Gent, élu, et 949 à M. de Biliotti, et une seconde fois, le 26 février 1882, avec 5 313 voix contre 6 008 à l'élu radical, M. Gaillard, en remplacement de M. Gent démissionnaire.


Retour haut de page