Abdon, Patrocle, Frédéric Hély d'Oissel

1777 - 1833

Informations générales
  • Né le 2 avril 1777 à Rouen (Seine-Inférieure - France)
  • Décédé le 29 janvier 1833 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 17 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 12 juillet 1830 au 31 mai 1831
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 29 janvier 1833
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Majorité conservatrice

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1827 à 1833, né à Rouen (Seine-Inférieure) le 2 avril 1777, mort à Paris le 29 janvier 1833, il entra dans l'administration sous l'Empire, qui le créa baron le 31 janvier 1810.

Conseiller d'Etat en service extraordinaire, il fut élu, le 17 novembre 1827, député du 6e arrondissement de la Seine-Inférieure (Neufchâtel), par 229 voix sur 379 votants et 439 inscrits, contre 149 à M. Martin de Villiers. D'opinions constitutionnelles, il prit place au centre gauche. Un biographe parlementaire disait de lui : « Cet honorable membre aime la Charte et déteste les jésuites; c'est donc une excellente acquisition pour la nouvelle Chambre. » Il combattit le ministère Polignac, fut des 221, et obtint sa réélection comme député, le 12 juillet 1830, par 308 voix (405 votants, 463 inscrits), contre 95 à M. Martin de Villiers.

Hély-d'Oissel applaudit à la révolution de Juillet et prit part à l'établissement de la monarchie nouvelle. Nommé conseiller d'Etat en service ordinaire, il dut solliciter le renouvellement de son mandat, qui lui fut confirmé, le 21 octobre 1830, par 326 voix (374 votants, 515 inscrits), contre 45 à M. Desjobert. Il vota en toute circonstance, jusqu'à sa mort, avec la majorité conservatrice, et fut réélu une dernière fois, le 5 juillet 1831, par 334 voix (637 votants, 873 inscrits), contre 244 à M. Desjobert.

Ses connaissances pratiques dans l'administration l'avaient fait choisir au conseil d'Etat comme vice-président du comité de l'intérieur. Hély-d'Oissel était en outre président du conseil des bâtiments civils et du conseil supérieur de santé, et associé libre de l'Académie de médecine.

Il fut remplacé à la Chambre des députés, le 1er mars 1833, par M. Charles de Germiny.

Il était officier de la Légion d'honneur.

Date de mise à jour : août 2013

Retour haut de page