Louis, Alphonse Gouzillon de Bélizal

1834 - 1888

Informations générales
  • Né le 6 mars 1834 à Saint-brieuc (Côtes d'Armor - France)
  • Décédé le 21 septembre 1888 à Moncontour (Côtes d'Armor - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 20 février 1876 au 25 juin 1877
Département
Côtes-du-Nord
Groupe
Extrème-droite
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 14 octobre 1881
Département
Côtes-du-Nord
Groupe
Union des Droites
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 août 1881 au 14 octobre 1885
Département
Côtes-du-Nord
Groupe
Union des Droites
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 octobre 1885 au 21 septembre 1888
Département
Côtes-du-Nord
Groupe
Union des Droites

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1876 à 1888, né à Saint-Brieuc (Côtes-du-Nord), le 6 mars 1834, mort à Moncontour (Côtes-du-Nord), le 21 septembre 1888, petit-fils d'une victime de Quiberon et gendre de M. de Foucault ancien représentant des Côtes-du-Nord, Louis Alphonse Gouzillon, vicomte de Bélizal était propriétaire, habitant le château des Granges, et conseiller général du canton de Moncontour depuis 1872, lorsqu'il fut élu, le 20 février 1876, député, de la 2e circonscription de Saint-Brieuc, par 10 520 voix sur 16 723 votants et 23 283 inscrits, contre M. Lebreton, candidat républicain (6,078 voix).

Il siégea à l'extrême droite, et vota constamment avec ce groupe, ayant été successivement réélu dans la même circonscription le 14 octobre 1877, comme candidat officiel du maréchal de Mac-Mahon :
- par 12 499 voix sur 18 075 votants et 23 346 inscrits, contre M. Lebreton (5 504 voix),
- le 21 août 1881, par 10 820 voix sur 13 147 votants et 24 064 inscrits,
- et le 4 octobre 1885, par le département des Côtes-du-Nord, le 6e sur 9, avec 70,587 voix sur 113 479 votants, et 163 318 inscrits.

Il mourut pendant la législature.


Retour haut de page