Eugène, Louis Peyrusse

1820 - 1906

Informations générales
  • Né le 14 mars 1820 à Lézignan (Aude - France)
  • Décédé le 22 juin 1906 à Névian (Aude - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 7 août 1864 au 27 avril 1869
Département
Aude
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IVe législature
Mandat
Du 23 mai 1869 au 4 septembre 1870
Département
Aude
Groupe
Majorité dynastique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Corps législatif de 1864 à 1870, né à Lézignan (Aude) le 14 mars 1820, il fit ses études et son droit à Toulouse, son stage d'avocat à Paris, où il collabora au Répertoire général du palais, puis se fit inscrire (1843) au barreau de Narbonne.

Conseiller général de l'Aude en 1848, administrateur des hospices de Narbonne en 1852, maire de Narbonne en 1860, chevalier de la Légion d'honneur le 13 août 1863, il fut élu député au Corps législatif dans la 2e circonscription de l'Aude, comme candidat du gouvernement, le 7 août 1864, en remplacement de M. Dabeaux décédé, par 31 796 voix (31 885 votants, 42 644 inscrits). Il siégea dans la majorité dynastique, discuta des questions de finances, et, en mars 1869, déposa un amendement tendant à ce que la Chambre ne couvrît pas de son silence les irrégularités commises par le préfet de la Seine dans son traité avec le crédit foncier.

Réélu, le 24 mai 1869, par 16 028 voix (24 915 votants, 29 632 inscrits), contre 6 823 à M. Raynal et 2 037 à M. Lambert de Sainte-Croix, il fut secrétaire de la Chambre en juillet 1870, et vota pour la guerre contre la Prusse.

Il essaya de rentrer dans la vie politique à l'élection partielle du 14 décembre 1873, motivée dans l'Aude par le décès de MM. de Guiraud et Brousses ; mais il échoua avec 17 594 voix sur 62 327 votants.

Il ne fut pas plus heureux :

- le 20 février 1876, dans l'arrondissement de Narbonne, avec 8 604 voix contre 10 960 à l'élu M. Bonnel, républicain ;
- et, le 14 octobre 1877, avec 9 554 voix contre 12 429 à M. Bonnel, député sortant, réélu.

Il a été fait officier de la Légion d'honneur le 14 août 1868.

Date de mise à jour: septembre 2016


Retour haut de page