Joseph, François, Marie Kermorial

1784 - 1833

Informations générales
  • Né le 9 mars 1784 à Rosporden (Finistère - France)
  • Décédé le 19 novembre 1833 à Lorient (Morbihan - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Législature
(Législature en cours)
Mandat
Depuis le 20 juin 2019 (mandat en cours)
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 28 octobre 1830 au 31 mai 1831
Département
Finistère
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 30 novembre 1832
Département
Finistère
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 1er décembre 1832 au 19 novembre 1833
Département
Finistère
Groupe
Majorité gouvernementale

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1830 à 1833, né à Rosporden (Finistère) le 9 mars 1784 « fils légitime de Messire François Pierre-Jean de Kermorial seigneur de Kermorvan et autres lieux, lieutenant de vaisseau, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis et de dame Marie Hyacinthe de Kjan dame de Kermorial, son épouse », mort à Lorient (Morbihan) le 19 novembre 1833, il appartint à l'armée.

Entré au service comme volontaire et incorporé dans la 42e demie brigade de ligne en l'an X, il y devint caporal l'année suivante, sergent en l'an 13 et lieutenant en octobre 1808. Ayant fait campagne en l'an X et XI à l'armée de l'ouest, on le retrouve au camp de Boulogne en l'an XII et XIII puis à la Grande armée en l'an XIV et 1806 avec laquelle il prit part aux batailles d'Ulm, et d'Austerlitz. A Iena, le 14 octobre 1806, il reçut un coup de feu à la tête, puis fit campagne en Pologne l'année suivante et en Espagne de 1809 à 1811, où il fut blessé au siège de Badajoz le 7 février.

Un décret du 17 février 1811 le nomma lieutenant en second au 1er régiment de grenadiers à pied de la Garde. Il participa à la campagne de Russie en 1812 et il fut nommé, le 5 juin, chevalier de la Légion d'honneur. Campagne d'Allemagne en 1813, blessé à Leipzig le 18 novembre, il devint capitaine de son régiment de la Garde le 23 décembre. Enfin il participa à la campagne de France en 1814. Il fut promu, le 21 février, officier de la Légion d'honneur.

Il était chef de bataillon, lorsqu'il fut, le 28 octobre 1830, élu député du collège de département du Finistère, avec 263 voix sur 425 votants, 906 inscrits. Il vota avec la majorité conservatrice, obtint sa réélection, le 5 juillet 1831, dans le 6e collège du Finistère (Quimperlé), par 71 voix (124 votants, 150 inscrits), contre 50 à Berryer, reprit sa place parmi les ministériels, et, ayant été promu lieutenant-colonel, dut se représenter, le 1er décembre 1832, devant ses électeurs, qui lui confirmèrent son mandat par 69 voix sur 79 votants et 148 inscrits. Il mourut en 1833, au cours de la législature.

Date de mise à jour: juin 2013

Retour haut de page