Jacques, Grégoire Benier

1788 - 1855

Informations générales
  • Né le 8 juin 1788 à Montoire (Eure-et-Loir - France)
  • Décédé le 8 novembre 1855 à Montoire (Eure-et-Loir - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Loir-et-Cher
Groupe
Montagne

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant du peuple à l'Assemblée législative de 1849, né à Montoire (Loir-et-Cher), le 8 juin 1788, mort à Montoire, le 8 novembre 1855, il était propriétaire et marchand de bois dans le Loir-et-Cher, quand ce département (13 mai 1849) le nomma représentant du peuple, le 3e sur 5, avec 26,903 voix (54,330 votants, 71,600 inscrits.) Il était aussi conseiller général.

Bénier, qui était un des doyens de l'Assemblée, siégea à la Montagne et vota pendant toute la législature constamment avec la gauche de l'Assemblée, à la fois contre la politique de l'Elysée et contre la majorité monarchiste. Il se déclara contre l'expédition de Rome et contre les lois réactionnaires sur l'enseignement et sur l'exercice du suffrage universel, etc., qui furent l'oeuvre de cette majorité.

Le coup d'Etat de 1851 mit fin à sa carrière politique. Ce fut vainement qu'il sollicita encore, le 29 février 1852, le mandat de député au Corps législatif dans la 2e circonscription de Loir-et-Cher; il n'obtint contre le candidat officiel, M. Crosnier, élu par 22,043 voix, qu'une très faible minorité de 528 suffrages.



Retour haut de page