Jean Bérard

1818 - 1893

Informations générales
  • Né le 22 octobre 1818 à Lacépède (Haute-Garonne - France)
  • Décédé le 17 juin 1893 à Montbonnot-saint-martin (Isère - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Lot-et-Garonne
Groupe
Droite
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Lot-et-Garonne
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant du peuple aux Assemblées constituante et législative de 1848-1849, né à Lacepède (Lot-et-Garonne), le 22 octobre 1818, d'une famille d'artisans, il parvint à se faire admettre à l'Ecole polytechnique, d'où il fut renvoyé en 1843 pour un discours prononcé à l'enterrement de Jacques Laffitte, et imbu d'idées démocratiques. Il était alors républicain ; le gouvernement provisoire lui conféra après Février 1848, d'abord le grade de lieutenant d'artillerie, puis les fonctions de commissaire de la République dans le département de Lot-et-Garonne.

Elu, le 23 avril, représentant à l'Assemblée constituante par ce département, le 9e et dernier, avec 39 238 voix (88 758 votants, 94 809 inscrits), il fit partie du comité des affaires étrangères, prit quelquefois la parole dans l'Assemblée, et vota toujours avec la majorité de droite. Il fut de ceux qui favorisèrent l'élection de Louis-Napoléon Bonaparte à la présidence et qui le soutinrent dans toutes les mesures de répression dont son gouvernement prit l'initiative.

Il fut réélu à l'Assemblée législative par 47,912 voix (90 297 votants, 107 493 inscrits), appartint au fameux comité de la rue de Poitiers, opina toujours avec la droite, et se rangea, vers la fin de la législature, du côté du prince président, dont le coup d'Etat le fit préfet de l'Isère.

Il quitta l'administration en 1856.

Chevalier de la Légion d'honneur du 25 décembre 1851.



Retour haut de page