Auguste, Rodolphe Darblay

1784 - 1873

Informations générales
  • Né le 15 novembre 1784 à Etampes (Seine-et-Oise - France)
  • Décédé le 15 septembre 1873 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 31 octobre 1840 au 12 juin 1842
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 6 juillet 1846
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1840 à 1848, représentant du peuple à l'Assemblée législative de 1849, né à Etampes (Seine-et-Oise), le 15 novembre 1784, mort à Paris, le 15 septembre 1873, il était le fils d'un maître de poste d'Etréchy.

Il s'occupait depuis longtemps du commerce des grains et avait pris une part importante à la fondation de la Société d'agriculture, lorsqu'il fut élu, le 31 octobre 1840, par 288 voix (409 votants), contre MM. Salmon, 77, et Léon Faucher, 38, député du 3e collège de Seine-et-Oise (Corbeil). II siégea dans les rangs des conservateurs et fut réélu : le 9 juillet 1842, par 273 voix (350 votants, 508 inscrits), et le 1er août 1846, par 335 voix (430 votants, 666 inscrits), contre 79 à M. Petit.

M. Darblay appartint, jusqu'à la révolution de février 1848, à la majorité ministérielle. Le 9 février 1848, lors de la discussion sur le droit de réunion provoquée par la campagne des banquets, il proposa un amendement de conciliation qui blâmait en même temps la majorité de résistance et les réformistes, mais qui n'eut pas de succès.

Le 13 mai 1849, il fut nommé, le 8e sur 10, par 42,090 voix (96,950 votants, 139,436 inscrits) représentant de Seine-et-Oise à l'Assemblée législative. Il siégea à droite, s'associa à tous les votes des conservateurs monarchistes, et fut promu, le 10 décembre 1849, officier de la Légion d'honneur. Il ne fit point partie d'autres législatures et se retira dans ses propriétés. On a de M. Darblay un Rapport sur les grains et les silos daté de 1826, et adressé à la Société d'agriculture.


Retour haut de page