Victor, Amédée Heitzman

1816 -

Informations générales
  • Né le 18 mai 1816 à Lyon (Rhône-et-Loire - France)
  • Décédé à une date inconnue

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 8 février 1850
Département
Saône-et-Loire
Groupe
Montagne

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant du peuple en 1849, né à Lyon (Rhône) le 18 mai 1816, il était ouvrier mécanicien au Creusot.

Inscrit sur la liste des candidats du parti avancé, il fut élu, le 13 mai 1849, représentant de Saône-et-Loire à l'Assemblée législative, le 10e sur 12, par 72,898 voix (109,200 votants, 152,441 inscrits). Il prit place à la Montagne, vota pour l'interpellation de Ledru-Rollin sur les affaires de Rome, signa la demande de mise en accusation du président de la République, puis l'appel aux armes, et fut du nombre des représentants qui se rendirent au Conservatoire des Arts-et-Métiers, le 13 juin.

Des poursuites ayant été, de ce chef, autorisées par l'assemblée contre lui, M. Heitzman fut compris parmi les inculpés renvoyés devant la haute Cour de Versailles. On lui reprocha particulièrement d'avoir signé « au Conservatoire des Arts-et-Métiers, le 13 à deux heures », diverses lettres adressées à des amis politiques de Saône-et-Loire, et contenant ce passage : « Donnez le signal, de suite, partout. L'épée est sortie du fourreau. Communiquez cette lettre au bassin houiller, à Mâcon, etc., il n'y a plus à hésiter. » Mais M. Heitzman avait réussi dans l'intervalle à se soustraire aux recherches. Il ne fut donc condamné que par contumace, à la peine de la déportation.

Retour haut de page