Henri, Simon Toupot de Bévaux

1759 - 1845

Informations générales
  • Né le 31 juillet 1759 à Vassy (Haute-Marne - France)
  • Décédé le 23 novembre 1845 à Chaumont (Haute-Marne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 11 septembre 1819 au 9 mai 1823
Département
Haute-Marne
Groupe
Minorité libérale
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 17 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Haute-Marne
Groupe
Opposition libérale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 13 juillet 1830 au 31 mai 1831
Département
Haute-Marne
Groupe
Opposition libérale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 25 mai 1834
Département
Haute-Marne
Groupe
Majorité gouvernementale

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1819 à 1823 et de 1827 à 1834, né à Vassy (Haute-Marne) le 31 juillet 1759, mort à Chaumont (Haute-Marne) le 23 novembre 1845, il était vice-président du tribunal de 1re instance de Chaumont, quand il fut élu, le 11 septembre 1819, député du grand collège de la Haute-Marne, par 273 voix (448 votants, 565 inscrits).

Il prit place parmi les libéraux et vota contre les deux lois d'exception et contre le nouveau système électoral.

Il ne se représenta pas aux élections de 1824, par suite de l'opposition que lui fit le gouvernement, mais fut réélu dans le 1er collège électoral du même département (Joinville), le 17 novembre 1827, par 121 voix (235 votants, 277 inscrits), contre 112 à M. Becquey ; le 13 juillet 1830, par 166 voix (258 votants, 286 inscrits), contre 66 à M. Thomassin de Bienville; le 5 juillet 1831, dans le 3e collège électoral (Chaumont) par 176 voix (278 votants, 337 inscrits), contre 100 à M. Duval de Fraville.

Il siégea constamment dans l'opposition libérale, vota l'Adresse des 221 et se rallia au gouvernement de Juillet. Mais ayant désapprouvé les tendances réactionnaires du nouveau régime, il échoua, le 21 juin 1834, avec 75 voix contre 113 à M. Duval de Fraville, et ne reparut plus sur la scène politique.


Retour haut de page