Matthieu, Napoléon Bardy

1804 - 1884

Informations générales
  • Né le 16 août 1804 à Belfort (Territoire-de-Belfort - France)
  • Décédé le 5 juin 1884 à Belfort (Territoire-de-Belfort - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Haut-Rhin
Groupe
Républicain modéré

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant à l'Assemblée constituante de 1848, né à Belfort (Haut-Rhin), le 16 août 1804, de Mathieu Bardy, docteur en Chirurgie et d'Hélène Ventrillon, mort à Belfort le 5 juin 1884, il entra dans la magistrature.

Il était, en 1848, juge d'instruction à Belfort, quand il fut, le 23 avril, élu représentant du peuple par le département du Haut-Rhin, le 7e sur 12, avec 45 853 voix sur 94 408 votants. À l'Assemblée constituante, il vota avec les républicains de nuance modérée :

- pour le bannissement de la famille d'Orléans,
- contre le rétablissement du cautionnement,
- pour l'impôt proportionnel,
- contre le droit au travail,
- pour la suppression de l'impôt du sel,
- contre la proposition Rateau,
- et contre l'expédition de Rome.

Il se rapprocha de la Montagne en quelques circonstances, notamment pour donner sa voix à l'amendement Grévy sur la Présidence. Bardy est porté absent par congé dans plusieurs scrutins importants, entre autres celui du 25 novembre sur l'ordre du jour en l'honneur du général Cavaignac.

Adversaire de la politique présidentielle de Louis Napoléon, il rentra dans la vie privée après la session de la Constituante.

Président du tribunal de 1ère instance de Wissembourg de 1858 à 1871, puis président du tribunal de Montbéliard, il a été fait chevalier de la Légion d'honneur le 9 août 1870. Il fut retraité comme président de tribunal le 14 janvier 1875.

Date de mise à jour: février 2016