Adolphe, Clément, Joseph Delespaul

1802 - 1849

Informations générales
  • Né le 11 novembre 1802 à Lille (Nord - France)
  • Décédé le 9 mai 1849 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Nord
Groupe
Opposition libérale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Nord
Groupe
Opposition libérale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Nord
Groupe
Opposition libérale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 6 juillet 1846
Département
Nord
Groupe
Opposition dynastique
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Nord
Groupe
Opposition dynastique
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 9 mai 1849
Département
Nord
Groupe
Républicain modéré

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1834 à 1848 et représentant du peuple en 1848, né à Lille (Nord), le 11 novembre 1802, mort à Paris le 9 mai 1849, il entra dans la magistrature sous la Restauration, et fut nommé, en 1825, substitut du procureur du roi à Lille.

Il occupait encore ce poste lorsqu'il fut élu, le 21 juin 1834, député du 1er collège électoral du Nord (Lille), par 261 voix sur 431 votants et 545 inscrits, contre 168 voix à M. Janvier.

Il prit place dans l'opposition libérale, et fut successivement réélu :

- le 4 novembre 1837 par 398 voix sur 426 votants et 634 inscrits ;
- le 2 mars 1839 par 412 voix sur 431 votants ;
- le 9 juillet 1842 par 435 voix sur 470 votants et 677 inscrits ;
- et le 1er août 1846 par 386 voix sur 411 votants et 701 inscrits.

Dans ces diverses législatures il prit fréquemment la parole dans les discussions relatives à l'administration, aux finances, à l'agriculture ; appuya, en 1840, le cabinet du 1er mars (Thiers) ; rentra dans l'opposition à sa chute, et devint un des membres les plus en vue du groupe de l'opposition dynastique dirigé par M. Odilon Barrot.

Cette attitude lui valut, à la révolution de 1848, d'être nommé substitut du procureur général par le gouvernement provisoire, et d'être élu, le 21 avril 1848, représentant du Nord à l'Assemblée constituante, le 5e sur 28, par 187 488 voix sur 234 867 votants et 278 352 inscrits ; il siégea parmi les républicains modérés, fit partie du comité de l'intérieur, et vota :

- pour le bannissement de la famille d'Orléans,
- pour la loi contre les attroupements,
- pour le décret contre les clubs,
- contre la proposition Proudhon,
- pour les poursuites contre Louis Blanc et Caussidière (affaire du 15 mai),
- contre les poursuites contre Caussidière (affaire du 23 juin),
- contre l'abolition de la peine de mort,
- contre l'impôt progressif,
- pour l'amendement Grévy,
- contre le droit au travail,
- contre la réduction de l'impôt du sel,
- contre le renvoi des accusés du 15 mai devant la Haute Cour,
- contre l'amnistie générale,
- pour l'interdiction des clubs,
- contre l'amnistie des transportés.

Il mourut à la fin de la session.


Retour haut de page