Louis, Armand Démarest

1819 - 1883

Informations générales
  • Né le 28 février 1819 à Rouen (Seine-Inférieure - France)
  • Décédé le 5 août 1883 à Monville (Seine-Maritime - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Droite
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Bonapartiste

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1848 et en 1849, né à Rouen (Seine-Inférieure), le 28 février 1817, mort à Monville (Seine-Inférieure), le 5 août 1883, il était contre-maître de filature à Deville-lès-Rouen, lorsqu'il fut élu, le 23 avril 1848, représentant de la Seine-Inférieure à l'Assemblée constituante, le 16e sur 18, par 103,791 voix (le chiffre des votants et celui des inscrits manquent au procès verbal.)

Il prit place dans la droite de l'assemblée, fit partie du comité du travail, et vota:

- pour le bannissement de la famille d'Orléans,
- pour le décret sur les clubs,
- contre la proposition Proudhon,
- pour les poursuites contre Louis Blanc et Caussidière (affaire du 15 mai),
- contre les poursuites contre Caussidière (affaire du 23 juin),
- contre l'abolition de la peine de mort,
- contre l'impôt progressif,
- contre l'amendement Grévy sur la présidence,
- contre le droit au travail,
- pour l'ordre du jour de félicitations en faveur du général Cavaignac,
- pour le renvoi des accusés du 15 mai devant la Haute-Cour,
- contre l'amnistie générale,
- pour l'interdiction des clubs,
- contre l'amnistie des transportés,
- pour le blâme de la dépêche Léon Faucher,
- contre l'abolition de l'impôt des boissons.

Depuis l'élection du 10 décembre 1848, M. Demarest avait soutenu la politique du prince-président, qu'il défendit encore à l'Assemblée législative, où le même département le réélut, le 13 mai 1849, le 11e sur 16, par 87,963 voix sur 146.223 votants et 213,301 inscrits. Il ne fit pas partie d'autres législatures.


Retour haut de page