Nicolas, Théodore Totain

1790 - 1872

Informations générales
  • Né le 9 septembre 1790 à Inverville (Manche - France)
  • Décédé le 14 mars 1872 à Sablon (Moselle - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Moselle
Groupe
Gauche modérée

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant du peuple en 1848, né à Inverville (Manche) le 9 septembre 1790, mort à Sablon (Moselle) le 14 mars 1872, il entra au service le 14 avril 1804, et prit part à la campagne de 1805 ; après Austerlitz, il mérita d'entrer dans la garde impériale et fit toutes les campagnes de l'Empire ; deux fois il fut fait prisonnier en Espagne, et une fois à Dresde, et il assista à la suprême bataille de Waterloo.

Retiré du service au licenciement de l'armée de la Loire, il se fit maçon, et ne tarda pas à s'acquérir une certaine popularité par son désintéressement et ses idées libérales. Elu, le 23 avril 1848, représentant de la Moselle à l'Assemblée constituante, le 5e sur 11, par 90,934 voix (97,423 votants, 111,534 inscrits), il fit partie du comité de l'Algérie et des colonies, et vota parfois avec la gauche modérée,

- pour le bannissement de la famille d'Orléans,
- pour les poursuites contre L. Blanc et Caussidière,
- contre l'abolition de la peine de mort,
- contre l'impôt progressif,
- contre l'incompatibilité des fonctions,
- contre l'amendement Grévy,
- contre la sanction de la Constitution par le peuple,
- pour l'ensemble de la Constitution,
- contre la proposition Rateau,
- contre l'expédition de Rome.

Non réélu à la Législative, il reprit son métier.