Georges, Thomas Bras

1859 - 1937

Informations générales
  • Né le 7 mars 1859 à Saint-sernin-du-bois (Saône-et-Loire - France)
  • Décédé le 13 janvier 1937 à Saint-firmin (Saône-et-Loire - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIe législature
Mandat
Du 10 mai 1914 au 7 décembre 1919
Département
Saône-et-Loire
Groupe
Parti socialiste

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 7 mars 1859 à Saint-Sernin-du-Bois (Saône-et-Loire), mort le 13 janvier 1937 à Saint-Firmin (Saône-et-Loire).

Député de Saône-et-Loire de 1914 à 1919.

Ouvrier carrier et militant socialiste de Saône-et-Loire, Georges Bras profita de la popularité qu'il s'était acquise dans son arrondissement auprès des classes laborieuses pour se présenter aux élections générales législatives des 26 avril et 10 mai 1914 dans la deuxième circonscription d'Autun. Malgré qu'il ne fût investi d'aucun mandat local, il fut élu, au deuxième tour de scrutin par 9.636 voix contre 8.471 à M. Coureau. Inscrit au groupe socialiste, il appartint à la Commission des comptes définitifs et des économies et à celle des pensions civiles et militaires. Il intervint au cours de la discussion d'interpellations sur la mise en sursis des agriculteurs des classes 1888 et 1889 (1917) et sur les dépenses militaires et les dépenses exceptionnelles des services civils, au cours de l'examen des crédits provisoires applicables au deuxième trimestre 1918.

Aux élections générales du 16 novembre 1919, il figurait en quatrième position sur la liste socialiste qui n'eut aucun élu. Il obtint personnellement 35.515 voix sur 120.825 votants.

Après le congrès de Tours, en 1920, il passa au parti communiste, mais ne reparut plus au Parlement.

Il reprit son travail d'ouvrier carrier à Saint-Firmin, où il mourut le 13 janvier 1937, âgé de 78 ans.


Retour haut de page