Amable, Pierre, Hippolyte, Joseph de Maurès de Malartic

1765 - 1828

Informations générales
  • Né le 21 août 1765 à Montauban (Haute-Garonne - France)
  • Décédé le 19 août 1828 à Tôtes (Seine-Maritime - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 5 novembre 1827
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 17 novembre 1827 au 19 août 1828
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1824 à 1828, né à Montauban (Tarn-et-Garonne) le 21 août 1765, mort au château de Tôtes (Seine-inférieure) le 19 août 1828, « fils de Amable-Gabriel-Louis-François de Maurès de Malartic, chevalier, comte de Montricoux, vicomte de Saint-Antonin, seigneur de Saint-Geniès, conseiller du roi en ses conseils, premier président de la cour des aides et finances de Montauban, et de Elisabeth de Faventines », il était, avant la Révolution, conseiller au conseil souverain du Roussillon (26 janvier 1789).

En 1791, il émigra en Espagne, prit du service dans les dragons, où il devint chef d'escadron, puis aide de camp du marquis de Saint-Simon gouverneur de Madrid. Rentré en France en 1804, il se fixa en Normandie par son mariage avec Mlle Piquet d'Ausseville. Conseiller général de la Seine-inférieure en 1808, et maire de Tôtes, il fut créé chevalier de Saint-Louis à la première Restauration.

Le 25 février 1824, il fut élu député du 5e arrondissement de la Seine-inférieure (Dieppe) par 198 voix (301 votants, 373 inscrits), et fut réélu, le 17 novembre 1827, par 186 voix (345 votants, 377 inscrits), contre 151 voix à M. Duvergier de Hauranne. M. de Malartic fit partie de la majorité ministérielle, et fut membre d'un certain nombre de commissions.

Décédé en août 1828, il fut remplacé, le 26 décembre suivant, par M. Bérigny. Chevalier de la Légion d'honneur (1824).

Date de mise à jour: mars 2018

Retour haut de page