Michel, Martial Cordier

1749 - 1824

Informations générales
  • Né le 5 septembre 1749 à Neauphle-le-Château (Seine-et-Oise - France)
  • Décédé le 24 décembre 1824 à Bruxelles (Belgique)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 7 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Seine-et-Marne
Groupe
Gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Membre de la Convention, né à Neauphle-le-Château (Seine-et-Oise), le 5 septembre 1749, mort à Bruxelles (Belgique), le 24 décembre 1824, il était juge de paix à Coulommiers.

Elu, le 7 novembre 1792, membre de la Convention, par le département de Seine-et-Marne, le 4e sur 11, avec 269 voix (354 votants), il se prononça pour la mort de Louis XVI, en disant : « Louis est un grand coupable ; il mérite la mort. Je vote pour la mort. »

Après la session de la Convention, il devint membre du tribunal de première instance de Bruxelles (1796-1814). Revenu en France à la restauration, la loi de 1816 contre les régicides l'obligea à quitter la France. Il passa en Belgique, et mourut à Bruxelles sous la Restauration.