Edouard, Léonard Havin

1755 - 1829

Informations générales
  • Né le 9 juillet 1755 à Mesnil-opac (Manche - France)
  • Décédé le 16 août 1829 à Caen (Calvados - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 8 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Manche
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

membre de la Convention et député au Conseil des Anciens, né au Mesnil-Opac (Manche) le 9 juillet 1755, mort à Caen (Calvados) le 16 août 1829, était avocat à Saint-Lô ayant 1789. Zélé partisan des idées nouvelles, il devint administrateur du district de Saint-Lô, et fut élu, le 8 septembre 1792, membre de la Convention par le département de la Manche, le 8e sur 13, avec 469 voix (639 votants). Havin se prononça «pour la mort», lors du procès du roi, mais il admit le sursis et l'appel au peuple. Après la législature, il passa (21 vendémiaire an IV) au Conseil des Anciens, où il représenta le même département, élu par 237 voix sur 461 votants. 11 fut secrétaire de cette Assemblée, la quitta en l'an VII, pour remplir les fonctions de substitut du commissaire du pouvoir exécutif près le tribunal de cassation, puis celles de juge à ce tribunal, et fut nomme, l'année d'après (22 germinal au VIII), juge au tribunal d'appel de la Manche. Il échangea ce titre, le 12 mai 1811. Contre celui de conseiller à la cour impériale de Caen, et occupa ce poste jusqu'à la Restauration. Atteint par la loi contre les régicides, il passa en Angleterre. habita Portsmouth, d'où il fut expulsé. se réfugia à Malines, et obtint plus tard l'autorisation de rentrer en France. On doit à E.-L. Havin deux commentaires, l'un sur le code pénal l'autre sur le code d'instruction criminelle.

Retour haut de page