Jean Lacrampe

1757 - 1803

Informations générales
  • Né le 9 juillet 1757 à Argelès (Hautes-Pyrénées - France)
  • Décédé le 12 janvier 1803 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 5 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Hautes-Pyrénées
Groupe
Gauche
Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 14 octobre 1795 au 26 décembre 1799
Département
Hautes-Pyrénées
Groupe
Modérés
Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 25 décembre 1799 au 12 janvier 1803
Département
Hautes-Pyrénées
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

membre de la Convention, député au Conseil des Cinq Cents et au Corps législatif de l'an VIII à 1803, né à Argelés (Hautes-Pyrénées) le 9 juillet 1757, mort à Paris le 12 janvier 1803, « fils de Jean Lacrampe, docteur en médecine, et de Jeanne Duhort, » homme de loi à Argelès, fut élu, le 5 septembre 1792, membre de la Convention par le département des Hautes-Pyrénées, le 6e et dernier, avec 155 voix (251 votants). Il répondit, lors du procès de Louis XVI, au 3e appel nominal : « J'ai déclaré Louis coupable ; j'ai voté pour l'appel au peuple, parce que j'ai cru cette mesure infiniment sage et convenable pour anéantir la faction; mais il faut être juste. Je vote pour la mort. » Il n'eut dans l'Assemblée qu'un rôle sans importance, et se fit tout aussi peu remarquer au Conseil des Cinq Cents, où le renvoya le même département, le 22 vendémiaire an IV, avec 76 voix (148 votants), et où il obtint sa réélection le 25 germinal an VI. Favorable au coup d'Etat de brumaire, il fut inscrit par le Sénat conservateur, comme député des Hautes-Pyrénées, sur la liste des membres du nouveau Corps législatif. Il y siégea jusqu'à sa mort (1803).

Retour haut de page