Antoine, Joseph Lanot

1757 - 1806

Informations générales
  • Né le 18 mars 1757 à Tulle (Corrèze - France)
  • Décédé le 12 septembre 1806 à Tulle (Corrèze - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 5 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Corrèze
Groupe
Montagne

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Membre de la Convention, né à Tulle (Corrèze) le 18 mars 1857 « de Me François Hélène Lanot, avocat en la cour et de Delle Aymée Maugein » , mort à Tulle le 16 septembre 1806, il était accusateur public, lorsqu'il fut élu, le 5 septembre 1792, député de la Corrèze à la Convention, le 6e sur 7, à la pluralité des voix.

Il prit place à la Montagne et, lors du procès du roi, s'exprima en ces termes : « Il n'existe pas, dans la nature, d'individu qui soit au-dessus de la loi. Elle est la même pour tous. J'ouvre le code pénal, j'y vois la peine de mort contre les conspirateurs. Je vote pour la mort, et je demande, par humanité, que le jugement soit exécuté dans le délai prescrit par la loi. »

Il fit partie du comité de sûreté générale, fut envoyé en mission dans la Haute-Marne et dans la Corrèze, poursuivit avec rigueur les nobles et les prêtres: « Les promenades civiques du tribunal et de la guillotine dans les districts, écrivait-il de Brive au comité de salut public (6 pluviôse an II) ont aplani les difficultés. » Il fit un rapport sur les autorités de Saint-Yrieix, annonça la découverte d'objets précieux chez M. de Chabanne, et se montra, même après thermidor, fidèle au parti jacobin et montagnard. Dénoncé de ce chef, il ne tarda pas à etre décrété d'accusation et emprisonné; l'amnistie du 4 brumaire an IV le rendit à la liberté.

Date de mise à jour: décembre 2019