Joseph Moyon

1739 - 1813

Informations générales
  • Né le 11 mars 1739 à Pin-en-Montoir (Loire-Inférieure - France)
  • Décédé le 13 octobre 1813 à Saint-André-des-Eaux (Côtes d'Armor - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 22 avril 1789 au 30 octobre 1789
Baillage
Nantes - Bretagne (Type : Sénéchaussée)
Groupe
Clergé

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789, né au Pin en Montoir (Loire-Inférieure) le 11 mars 1739, mort à Saint-André-des-Eaux (Côtes-du-Nord) le 13 octobre 1813, fils de Luc Moyon et de Perrine Olivaud, cultivateurs, il entra dans les ordres.

Nommé vicaire à Saint-Nazaire en 1764, il devint, en 1774, recteur de Saint-André-des-Eaux, et y acquit, par sa bienveillance et par les services qu'il y rendit, une popularité qui le fit élire, le 22 avril 1789, député du clergé de la sénéchaussée de Nantes et Guérande aux Etats généraux.

La marche des événements qu'il désapprouvait lui fit donner sa démission dès le 30 octobre; il fut remplacé par Binot.

De retour à Saint-André-des-Eaux, il protesta, avec le clergé du diocèse, contre la constitution civile du clergé, refusa le serment, échappa quelque temps aux poursuites, puis s'embarqua pour l'Espagne (1792).

Il ne revint dans sa paroisse qu'en 1805, y reprit avec un nouveau zèle ses œuvres de charité, et y mourut avec une réputation de sainteté entretenue jusqu'à nos jours par la vénération populaire.

Date de mise à jour: juillet 2018