Mathieu, Louis, Armand d'Usson de Bonnac

1740 - 1794

Informations générales
  • Né le 28 décembre 1740 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 26 juillet 1794 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 5 avril 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Pamiers (Type : Sénéchaussée)
Groupe
Noblesse

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789, né à Paris le 28 décembre 1740, exécuté à Paris le 25 juillet 1794, il était maréchal de camp et chevalier de Saint-Louis au moment de la Révolution.

Elu, le 9 avril 1789, député de la noblesse aux Etats généraux par la sénéchaussée de Pamiers, il refusa le vote par tête par la lettre suivante : « Le soussigné, député de l'ordre de la noblesse de la province et comté de Foix, ayant ordre de mes commettants de faire tous mes efforts pour déterminer l'opinion par ordre et non par tête, excepté dans certains cas très rares et sous la condition que les trois quarts des voix de chaque ordre se réuniront à cet avis, déclare ne pouvoir adhérer à aucune délibération jusqu'à ce que j'aie reçu de nouveaux ordres de mes commettants. Je demande acte de la présente déclaration, me réservant voix consultative si l'Assemblée se forme en bureau, afin de pouvoir donner connaissance à mes commettants des objets dont l'Assemblée se propose de s'occuper.
« À Versailles, ce 30 juin 1789.

« LE MARQUIS D'USSON. »

Il ne se réunit à l'assemblée du tiers que sur l'ordre du roi, et ne prit qu'une fois la parole pour proposer un plan de caisse patriotique.

Après la session, il se retira à Servan (Seine-et-Oise), devint membre du corps municipal de cette commune, et commissaire du district, chargé spécialement du soin des subsistances.

Arrêté comme royaliste pendant la Terreur, il fut traduit devant le tribunal révolutionnaire, condamné à mort et exécuté. L'acte d'accusation porte : « Pensionné de la République, ex-noble, ex-marquis, ci-devant maréchal de camp et membre du corps municipal de Servan, commissaire du district pourvu présentement des grains, ex-constituant. »


Retour haut de page