Yves Angeletti

1906 - 1966

Informations générales
  • Né le 6 juin 1906 à Zeralda (Algérie)
  • Décédé le 19 janvier 1966 à Six-fours-la-plage (Var - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Gouvernement provisoire de la République française
Législature
2e Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 2 juin 1946 au 27 novembre 1946
Département
Marne
Groupe
Communiste
Régime politique
Quatrième République - Assemblée nationale
Législature
Ire législature
Mandat
Du 10 novembre 1946 au 1er juin 1948
Département
Marne
Groupe
Communiste

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1940 à 1958 (La documentation française)



Né le 6 juin 1906 à Zeralda (Algérie)

Décédé le 19 janvier 1966 à Six-Fours-la-Plage (Var)

Membre de la seconde Assemblée nationale Constituante (Marne)

Député de la Marne de 1946 à 1948

Agrégé de mathématiques, Yves Angeletti est conseiller municipal de Poitiers en 1939. Il se trouve déchu de ses fonctions le 14 octobre de cette même année, en application du décret du 26 septembre 1939 relatif à la dissolution des organisations communistes. Après la guerre, il est professeur au lycée de Reims et milite au parti communiste. Deuxième sur la liste du PC, il est élu, le 2 juin 1946, représentant de la Marne, à la seconde Assemblée nationale Constituante (48 073 suffrages à la liste communiste, sur 183 966 votants). Membre de la Commission de la Constitution, Yves Angeletti intervient à plusieurs reprises dans les débats constitutionnels et soutient notamment l'amendement Pierre Cot sur le rôle du Comité constitutionnel (17 septembre 1946).

Aux élections législatives du 10 novembre 1946, Alcide Benoit, député sortant et maire d'Epernay, est élu comme tête de liste du parti communiste (48 484 voix pour la liste sur 171 525 votants). Il démissionne et est remplacé par Yves Angeletti, dont l'élection est validée le 30 janvier 1947. Celui-ci est membre de la Commission de la presse, de la Commission de la justice et de législation et de la Commission chargée d'enquêter sur les événements survenus en France de 1933 à 1945. En 1947, il est nommé juge suppléant à la Haute Cour de justice. Il dépose, le 27 mars 1947, un amendement tendant à ce que le personnel soit représenté au Conseil supérieur des messageries de presse.

Yves Angeletti vote contre la question de confiance au Gouvernement Ramadier (8 mai 1947) et s'abstient lors du vote sur le statut de l'Algérie (27 août 1947). Il intervient sur la réglementation des loyers et sur le règlement de la radiodiffusion nationale. Il est rapporteur, le 12 février 1948, d'une proposition de loi sur le maintien et le développement des orchestres régionaux.

Nommé professeur de mathématiques au lycée Carnot de Paris en 1948, puis à Toulon, il démissionne de l'Assemblée le 1er juin 1948, est remplacé comme député de la Marne par Mme Hélène Nautre et ne se représente pas aux élections de 1951.


Retour haut de page