Jean-Claude Douge

1735 - 1811

Informations générales
  • Né le 16 octobre 1735 à Neuville-sur-Seine (Aube - France)
  • Décédé le 20 février 1811 à Gyé-sur-Seine (Aube - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 6 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Aube
Groupe
Plaine

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Membre de la Convention, député au Conseil des Anciens, né à Neuvile-sur-Seine (Aube) le 16 août 1735, de Nicolas Douge, vigneron et d'Anne Hérard, mort à Gyé-sur-Seine le 20 février 1811, il était propriétaire.

Il fut nommé, en 1790, administrateur du département de l'Aube, et élu, le 6 septembre 1792, député de ce département à la Convention nationale, le 7e sur 9, par 184 voix sur 363 votants. Au troisième appel nominal dans le jugement de Louis XVI, Bonnemain, le collègue de Douge, représentant l'Aube comme lui, prononça les paroles suivantes : « La réclusion pendant la guerre, et la déportation à la paix. » Douge, appelé immédiatement après, répondit laconiquement de même. Il vota d'ailleurs constamment avec les modérés de la Convention.

Le 4 brumaire an IV, il entra au Conseil des Anciens comme conventionnel. Mais il donna sa démission de représentant le 19 pluviôse suivant, et se retira de la vie publique.

Date de mise à jour: octobre 2019